Maroc 0 - 1 Portugal : Hervé Renard en veut à l’arbitre, Benatia amer

Le sélectionneur national a réagi à chaud à la défaite du Maroc contre le Portugal (1-0). Au micro de Bein Sports, Hervé Renard a laissé entendre que l’arbitrage de la rencontre n’était pas juste.

Par

AFP PHOTO / Francisco LEONG

Hervé Renard en veut à l’arbitre du match ayant opposé mercredi le Maroc au Portugal (0-1). Le sélectionneur national n’a pas manqué de le faire savoir. « Il faut féliciter tout le public, et tous les joueurs. Ils ont été fantastiques. Mais il faut aussi bien regarder le numéro 3 (Pepe) au ralenti. Je pense que tout est dit », a réagi Hervé Renard, au micro de Bein Sports, quelques instants après la fin de la rencontre.

Le technicien français a fait allusion à une main dans la surface de réparation du défenseur central de la Selecçao à la 85e minute de jeu, qui n’a pas été signalée par l’arbitre américain Mark Geiger et ses assistants, privant ainsi le Maroc d’un pénalty.

« Je voudrais que vous regardiez bien le numéro 3 (Pepe) et que vous fassiez votre analyse et que vous écriviez la vérité », a-t-il encore une fois réclamé en conférence de presse après le match.

Interrogé sur la prestation de ses poulains éliminés après deux défaites en phase de groupes, Hervé Renard a eu du mal à contenir ses émotions. « Tout le peuple marocain est fier de son équipe, même très fier. Il y a deux ans et demi, on a commencé une aventure ensemble, on était 81e mondial. Aujourd’hui, je crois qu’on est 41e, on a réussi à se qualifier à la Coupe du monde après 20 ans d’abstinence(…). On a montré qu’on pouvait jouer du football », a-t-il déclaré, reconnaissant toutefois le « manque d’efficacité de ses joueurs ».

« Aujourd’hui, on avait à cœur de montrer aux supporters quelle fierté on a et je pense qu’on a fait 90 minutes de grande qualité avec une équipe jeune et pleine d’avenir contre les champions d’Europe, ce n’est pas donné à tout le monde », a confié de son côté Mehdi Benatia, à Bein Sports.

« Je ressens une fierté incroyable. (…) Certaines personnes proches de nous pensaient qu’on était des enfants gâtés depuis la qualification et qu’on ne méritait pas d’être là. On avait envie de leur montrer à ces guignols qu’on a beaucoup de cœur et aujourd’hui on l’a vu », a conclu le capitaine de la sélection nationale.

 

article suivant

Les Marocains du programme pour les jeunes leaders africains de la Fondation Obama témoignent

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.