Vers la fin des tergiversations sur les retraites parlementaires ?

Du nouveau pour résoudre la problématique des retraites des parlementaires. Une proposition de loi commune à tous les partis fixe l'âge de 65 ans pour avoir droit à une pension ramenée de 1.000 à 700 DH par mandat. Les détails.

Par

Rachid Tniouni / TelQuel

Une initiative commune pour résoudre la problématique des retraites des parlementaires. Selon un communiqué de la présidence de chambre des représentants, les groupes et groupements parlementaires se sont mis d’accord sur une proposition de loi commune. La même source indique que cette proposition de loi fixe à 65 ans l’âge auquel un ancien député peut prétendre à une pension et non après avoir épuisé son mandat comme c’est le cas actuellement.

à lire aussi

De plus, le montant de cette pension va être revu à la baisse pour être fixé à 700 dirhams au lieu de 1.000. Celle-ci ne sera pas cumulable avec les indemnités octroyées à un ministre ou à un haut responsable. Les parlementaires veulent ainsi mettre un terme à la polémique suscitée depuis plusieurs mois par leurs retraites. Les élus disent vouloir trouver une solution qui ne pèsera pas sur le budget de l’Etat alors que le montant des cotisations sera maintenu à son seuil actuel (2.900 DH par mois). Depuis début octobre 2017, le régime des retraites des parlementaires ne verse plus de pensions.

article suivant

L'aéronautique enregistre "une croissance annuelle de 20 %" (GIMAS)

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.