Mohammed VI et Buhari se retrouvent sur la "coopération sud-sud" sans mentionner la CEDEAO

Dans un communiqué conjoint, le président nigérian et le roi Mohammed VI ont salué le renforcement « positif » des relations Maroc-Nigéria qui pourraient, selon eux, faire office  de « modèle de coopération sud-sud ».

Par

Mohammed VI et son hôte nigérian dans les rues de Rabat le 10 juin. Crédit: Twitter / @MBuhari

La « visite de travail et d’amitié » entamée, le 9 juin, par le président nigérian Muhammadu Buhari au Maroc se conclura dans la journée du 11 juin. Comme le veut le protocole, cette visite a été sanctionnée par un communiqué conjoint dans lequel le chef d’Etat nigérian et le roi Mohammed VI. Ce communiqué salue un renforcement « positif » des relations bilatérales depuis la visite royale du roi Mohammed VI à Abuja en décembre 2016. Ils affirment également dans ce document leur volonté de «  créer un modèle de coopération sud-sud ».

Cette communication, qui fait suite à un entretien en tête à tête entre Mohammed VI et Muhammadu Buhari dans la soirée du 10 juin, fait état de la volonté des deux pays de coordonner leurs positions « dans les organisations régionales et internationales, y compris l’Union africaine ».

Aussi, les deux chefs d’Etat se déclarent satisfaits des étapes franchies dans la mise en œuvre du gazoduc Maroc-Nigeria qui, devrait permettre de répondre aux besoins des pays traversés et de l’Europe « au cours des 25 prochaines années ».

Mohammed VI et Buhari félicitent également le développement de la coopération bilatérale entre Rabat et Abuja, faisant notamment référence à l’accord signé entre l’OCP et le fonds souverain nigérian pour « développer une importante usine d’ammoniac ».

Enfin, les deux pays ont signé un accord de coopération pour la formation professionnelle et la supervision technique dans le domaine agricole.

La rencontre entre les deux chefs d’Etat leur a également permis de se féliciter mutuellement pour leurs réalisations respectives dans les domaines de la migration et de la lutte anti-corruption au sein de l’UA. Mohammed VI et Muhammadu Buhari affichent leur volonté commune de renforcer la coopération maroco-nigériane en matière de déradicalisation.

Le communiqué ne fait cependant pas mention de la demande d’adhésion du Maroc à la CEDEAO. Pour rappel,  le secteur privé nigérian fait parties des plus farouches opposants à l’intégration du Maroc à l’espace économique ouestafricain. Ce lundi 11 juin, le président nigérian a reçu le chef du gouvernement ainsi que le président de la chambre des représentants au palais des hôtes de Rabat.

à lire aussi

article suivant

De Berkane à Hambourg, le parcours (très particulier) de Aziz Bouhaddouz

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.