Diplômés-chômeurs, vers une nouvelle élite du monde rural ?

Diplômés-chômeurs, vers une nouvelle élite du monde rural ?

Faute de trouver un emploi en ville, les diplômés-chômeurs issus du monde rural réinvestissent peu à peu leurs régions d’origine, contribuant activement à leur développement grâce aux connaissances acquises durant leurs études. Au point de commencer à faire de l’ombre aux notables locaux.

Par

Poussé par la crainte d’une jeunesse potentiellement contestataire, l'État est de plus en plus enclin à développer un réseau d’agriculteurs diplômés, soutenu à travers le Plan Maroc Vert ou l'INDH. Crédit: DR

Chaque mercredi, inlassablement, Aziz El Aïssi, et plusieurs dizaines d’autres diplômés-chômeurs reviennent manifester devant le parlement, à Rabat.  “Je garde l’espoir de voir le ministère des Finances ouvrir des postes sur concours dans la fonction publique pour les titulaires de master”, explique le jeune homme.

A 33 ans, cela fait déjà six ans qu’il milite au sein de l’Association des cadres supérieurs au chômage au Maroc, résultat de la fusion de plusieurs petites associations en 2011. Cette année-là, sous la pression de la rue, dans le contexte des printemps arabes et du Mouvement du 20-février, le gouvernement avait cédé, acceptant de recruter sans concours 4630 titulaires de master dans l’administration.

Depuis, plus rien. Le taux de chômage des diplômés a atteint pourtant 23,5% en 2017. “Je continuerai à manifester. Revenir à la campagne dans le village de mes parents, à Beni Mekki, près de Settat, est impossible. Là-bas, il n’y a rien, aucun travail”, assure-t-il. En attendant, le jeune homme habite à Casablanca et partage sa vie entre les réunions de coordination de l’Association et ses études. Il a entamé un doctorat...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Terres soulaliyates: trois projets de loi examinés par le parlement

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.