Oussama Benabdellah: “On est incapables de produire des Benatia et des Boussoufa chez nous”

Yassine TOUMI/TELQUEL

Smyet bak ?

Mohamed ben Mohamed.

Smyet mok ?

Zoubida bent Mohamed.

Nimirou d’la carte ?

C227825.

Vous êtes passé d’Arryadia à Chouf TV. Ce n’est pas un peu comme chuter de la première division de la Botola aux Houate (amateurs, ndlr) ?

Bien au contraire, c’est le temps du Web ! D’ailleurs, même Arryadia essaie de s’y mettre car personne n’a le temps de regarder la télé. De toute façon, la télé c’est du grand n’importe quoi. Elle ne s’est pas encore adaptée aux nouvelles exigences des téléspectateurs et ne suit pas la mouvance populaire des réseaux sociaux.

Vous êtes un peu dur avec la chaîne de vos débuts…

Ah pas du tout ! Arryadia a introduit la culture talk-show au Maroc et elle avait cartonné en adoptant un ton libre et inédit chez nous, grâce au très créatif Younes El Alami, un ancien du Journal Hebdomadaire. Mais, depuis, elle est rentrée dans les rangs, devenant une annexe d’Al Aoula. Aujourd’hui, on ne la regarde plus que pour les matchs. C’est dommage car elle était pétrie de jeunes et de qualités.

Après Nessma TV et Radio Mars,…

article suivant

Polémique sur les vols spéciaux, un Paris-Fès en classe éco à plus de 10.000 dirhams