"Mdawikh", le jeu mobile inspiré par le boycott

"Mdawikh", le jeu mobile inspiré par le boycott

La campagne de boycott, qui vise depuis le 20 avril dernier les stations-services Afriquia, l'eau minérale Sidi Ali et le lait Centrale Danone, a inspiré un jeu mobile.

Par

Capture d'écran

Ce n’est pas une blague. Le terme « mdawikh » (étourdis) utilisé par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaïd, pour évoquer les boycotteurs a inspiré un jeu mobile. Celui-ci, disponible gratuitement depuis quelques jours sur Android a été téléchargé plus de 1000 fois. Et sur les 175 avis donnés par les utilisateurs, 170 sont très positifs (5 étoiles).

Le jeu est simple. Il suffit de glisser ou de sauter pour éviter une série d’obstacles. Ces derniers ne sont autres que les trois sociétés visées par la campagne de boycott lancée le 20 avril sur les réseaux sociaux, à savoir Sidi Ali, Centrale Danone et Afriquia. Parmi ces obstacles, on retrouve aussi plusieurs personnalités politiques marocaines dont Mohamed Ouzzine, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports. Au total, 10 niveaux de jeu sont proposés aux utilisateurs.

mda2

mda3

mda4

Selon ses développeurs, ce jeu « incarne le boycott lancé par le peuple marocain, héros face aux sociétés monopolistiques du marché marocain« . L’objectif est « de rappeler le boycott à tout moment jusqu’à ce que les revendications du peuple marocain soient satisfaites« , peut-on lire sur la présentation du jeu mobile.

Captures d'écran.

Captures d’écran de « Mdawikh », développé par HiZakApps.

« Nous nous devons d’encourager l’entreprise et les produits marocains, contrairement à ce que font certains étourdis (‘mdawikh’) qui appellent au boycott des entreprises marocaines« , avait déclaré Mohamed Boussaïd, le 24 avril dernier, en réponse à une question orale au parlement. Le terme en question, utilisé dans le passé par Abdelilah Benkirane pour parler de la jeunesse du Parti de la justice et du développement (PJD), a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux.

article suivant

Les petits arrangements de Salaheddine Mezouar avec les statuts de la CGEM

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.