"l'ONU ne prend pas parti", affirme le porte-parole du Secrétaire général

L’organisation des Nations-Unies "ne prend pas parti" dans la question du Sahara, a affirmé, mardi à New York, Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'organisation internationale.

Par

Siège de l'ONU. Crédit: AFP

L’ONU ne prend pas parti. La Mission onusienne (MINURSO) rend compte de ce qu’elle observe. C’est une zone très vaste qu’ils doivent couvrir. Ils partent et rapportent ce qu’ils voient », a expliqué Stéphane Dujarric lors de son point de presse quotidien.

« Mais encore une fois, il ne s’agit pas de prendre parti. Il s’agit de rapporter ce que nous observons, comme le fera le secrétaire général dans son rapport » au Conseil de sécurité, a souligné le porte-parole d’Antonio Guterres.

Pour rappel, le représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, Omar Hilale, avait transmis le 1er avril une lettre au président du Conseil de sécurité,  le Péruvien Gustavo Meza-Cuadra. Dans sa missive, le diplomate marocain avait dénoncé le fait que le Polisario s’apprête à transférer les locaux de certaines de ses structures administratives et militaires, des camps de Tindouf en Algérie vers les localités de Bir Lahlou et Tifariti, situées à l’Est du mur de défense dans le Sahara marocain. Des agissements qui selon, Omar Hilale constituent « un casus belli« .

Avec MAP

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.