À Lisbonne avec Köhler, une rencontre pour quoi faire ?

À Lisbonne avec Horst Köhler, l'émissaire onusien pour le Sahara, la diplomatie marocaine est loin de reprendre des négociations comme à Manhasset. Loin aussi de l'impasse dans laquelle elle s'était coincée avec l'ancien envoyé spécial, Christopher Ross.

Par

Discussions bilatérales entre délégation marocaine conduite par Nasser Bourita et l'envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara marocain, le 6 mars à Lisbonne. Crédit: MAP

La rencontre a eu lieu le 6 mars, toute la journée, dans une petite salle de l’Altis Grand Hôtel de Lisbonne et prolongée par un dîner. D’un côté de la table, une délégation marocaine emmenée par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, composée de Omar Hilale, représentant permanent du Maroc à l’ONU, et des présidents des deux régions du sud. En face, Horst Köhler, envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara. Bourita et Köhler se rencontraient officiellement pour la deuxième fois depuis que l’ancien président allemand a été nommé envoyé personnel en juin 2017 par Antonio Guterres. Dans le cadre d’une tournée régionale, Köhler avait été reçu par le roi Mohammed VI en octobre 2017 à Rabat. Il succédait à Christopher Ross, qui avait occupé cette fonction de 2009 jusqu’à sa démission en janvier 2017. Le Maroc lui…

article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains