Zahra Maafiri, la super-VRP du Maroc

Elle vient d’être nommée directrice générale du Commerce au ministère 
de l’Industrie. Retour sur le parcours de l’ancienne cheville ouvrière de la politique 
des échanges commerciaux.

Par

Discrétion à toute épreuve

De formation anglo-saxonne, Zahra Maafiri s’envole pour la Grande-Bretagne en 1995 afin de poursuivre ses études. Boursière, la matheuse, licenciée en économétrie, obtient son MBA en finances internationales et retourne au bercail. Native de Rabat, elle s’est distinguée par une discrétion devenue sa marque de fabrique et ce depuis le début de sa carrière en 1991. “Travailler dans l’administration est incompatible avec le feu des projecteurs”, nous confie-t-elle. De contact facile, Zahra Maafiri est de ces personnes qui préfèrent travailler dans l’ombre plutôt que de se confier aux médias.

L’architecte de Maroc Export

Zahra Maafiri été la seule femme à la tête d’une agence nationale à son époque. Sous son impulsion, Maroc Export a organisé des caravanes africaines en faveur des industriels marocains exportateurs, et sillonné le continent au rythme de quatre à cinq déplacements par an, qui rassemblent plusieurs centaines de grosses PME. Maroc Export est également le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés