Jerada: 9 interpellations suite à des "actes de violence", et des blessés graves du côté force de l'ordre (préfecture)

Les affrontements à Jerada ont fait des blessés, dont certains graves dans les rangs des forces de l'ordre, annonce un communiqué officiel. Les autorités qui ont procédé à neuf interpellations accusent des "éléments cagoulés" d'avoir "provoqué les forces publiques".

Par

Neuf personnes ont été interpellées à Jerada après des « actes de violence », ce mercredi, où des manifestations ont dégénéré en affrontements avec les forces de l’ordre, annonce un communiqué de la préfecture de Jerada. D’après la même source, des manifestants se sont regroupés « en dépit de la décision émise le 13 mars 2018 par les autorités locales de la province de Jerada au sujet de l’interdiction de toutes les formes de protestation non autorisées« .

« Des cas de blessures dont certaines graves ont été enregistrés parmi les forces de l’ordre obligées d’intervenir« , indique la préfecture dans son communiqué. Ils ont été évacués au Centre hospitalier universitaire (CHU) de la ville d’Oujda. Pour l’heure, aucun bilan n’est fourni côté manifestants.

Les autorités accusent « des éléments cagoulés » d’avoir « provoqué les forces publiques en les attaquant avec des jets de pierres« . Les forces de police ont été « obligées d’intervenir, en coordination avec le parquet compétent, pour disperser cette manifestation », souligne encore la préfecture.

Lire aussi: Regain de tension à Jerada

D’après la même source, des « manifestants ont également incendié cinq voitures des forces publiques et occasionné d’importants dégâts matériels à nombre de véhicules et d’équipements utilisés par ces mêmes forces ».

La préfecture de la province ajoute que « les forces publiques maintiendront les mesures visant la protection de la sécurité et de l’ordre public, en veillant d’une part à faire montre de retenue et de contrôle de soi pour ne pas céder aux provocations, et en respectant scrupuleusement les principes de la loi, d’autre part ».

 

(Avec MAP)

article suivant

Israël et les Emirats arabes unis s'accordent sur une exemption de visas