La bourse accueille mal le rachat de Saham Assurance (-9,97 %)

A contre-courant de l'enthousiasme médiatique qui a accompagné la méga opération de la cession de Saham Finances, le titre Saham Assurance accuse une correction en bourse après avoir été suspendu lors de la séance de ce jeudi 8 mars 2018.

Par

La Bourse de Casablanca Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Le titre Saham Assurance a accusé une baisse depuis la reprise de la cotation du titre en bourse. En une séance, le titre a perdu 9,97 % affichant 1.589 dirham à la clôture. Cela s’explique par le fait que les différentes méthodes de valorisation font ressortir un prix unitaire de 1.450 dirhams.

Or l’action traite actuellement aux alentours de 1.700 dirhams. « Le prix issu de la valorisation prend en compte un contrôle des droits de vote et une prise de participation », souligne un analyste de la place. « Nous vendons le titre, car nous estimons qu’il est trop cher par rapport à sa valeur intrinsèque », poursuit-il.

Quid du titre BMCE ?

Pour sa part, le titre BMCE a le vent en poupe. Après avoir gagné un bon 6,48 % en bourse le 8 mars, avec au passage 40 millions de dirhams de transactions ; un gros volume par rapport à la moyenne récente qui est évaluée à 10 millions de dirhams par séance durant le mois février (soit 4 fois supérieur à la moyenne). A la clôture de la séance boursière, le titre affiche -0,57 % à 243,5 dirhams sur de petits volumes (2,5 millions de dirhams).

Après les fake news sur une probable fusion entre BMCE of Africa (BOA) et Saham Maroc, les rumeurs sur le marché financier persistent suite à la vente de Saham Finances au groupe Sanlam.

Le marché se fait à nouveau l’écho d’une « probable » réinjection du produit de cession et une prise de participation dans BOA ou RMA Wataniya. « A valeur aujourd’hui, nous n’avons pris aucune décision d’investissement et nous étudions plusieurs opportunités d’investissement », nous affirment certains responsables de Saham.

Lire aussi : Fusion SAHAM-BMCE : Fake news ?

article suivant

Interdit de colloque, les explications de Nourredine Ayouch

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.