Bourse : Alliances réservé à la hausse

Au lendemain de l’annonce de son opération de titrisation de un milliard de dirhams, le titre ADI (Alliances Développement Immobilier) a été bien accueilli par le marché le 9 mars. 

Par

Ahmed Ammor, directeur général d'Alliances. Crédit : Aicpress

Avant l’ouverture de la séance du 9 mars, 65 000 titres à l’achat ATP (à tout prix) sont déjà sur le carnet, hors les quantités cachées qui pourraient atteindre le double, voire le triple. Dans ce type d’ordre, les acheteurs ne contrôlent pas le cours d’achat. Ils veulent juste être certains que l’ordre sera exécuté à instant « t ». Cette réaction des investisseurs en bourse peut être considérée comme un regain de confiance notamment en la possibilité de réalisation du plan de restructuration annoncé par le promoteur immobilier, d’autant plus que le groupe prévoit la réalisation d’un résultat net au titre de l’exercice en cours qui dépasse les 500 millions de dirhams. Le chiffre prévisionnel dépasse les 4 milliards de dirhams selon le communiqué des résultats semestriels annoncés fin septembre 2017. En effet, après avoir réduit sa dette bancaire, ADI réalise la deuxième phase de son plan de restructuration de sa dette privée afin de retrouver des fondamentaux solides. Depuis le démarrage de son plan de restructuration, le groupe immobilier a réussi à réduire de 5,6 milliards de dirhams passant de 8,5 à 2,9 milliards de dirhams.

Lire aussi : Alliances Développement immobilier poursuit la restructuration de sa dette

A travers cette opération de titrisation, le groupe Alliances a pour objectif de rembourser certains de ses créanciers en vue de la restructuration d’une partie de sa dette privée.

 

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc