Le P'tit Cinématograff, un spectacle de ciné-concert en tournée dans tout le Maroc

En écho de l'édition 2018 du Festival international de cinéma d'animation de Meknès (FICAM), la troupe de ciné-concert française du Philharmonique de la Roquette se produira au Maroc du 10 au 29 mars. Découverte du P'tit Cinématograff et de sa tournée.

Par

Affiche du P'tit Cinématograff

Parallèlement à la 17e édition du FICAM du 16 au 21 mars, les Français du Philharmonique de la Roquette joueront dans 12 villes du Maroc leur nouveau spectacle, Le P’tit Cinématograff, du 10 au 29 mars.

Lire aussi : Découvrez les 6 longs métrages en compétition au FICAM 2018

Le groupe, originaire d’Arles (sud de la France), est composé de 3 musiciens : Laurent Bernard (claviers), Lilian Bencini (contrebasse et basse) et Julien Kamoun (batterie, scie musicale et thérémine). Renouant avec le début du cinéma, le concept de ciné-concert offre un accompagnement musical live pendant la projection des films.

Le P’tit Cinématograff, qui dure environ 45 minutes, est un mélange entre la projection de 11 courts métrages animés et une illustration musicale des trois musiciens.

« Les organisateurs du FICAM ont été les premiers à nous contacter. On organise cette tournée en partenariat avec l’Institut français. C’est notre première fois au Maroc, mais on a déjà fait plusieurs tournées dans plusieurs pays comme l’Espagne, l’Inde, ou la Hongrie« , nous explique Julien Kamoun, membre du groupe.

Pour les ciné-concerts, les musiciens collaborent étroitement avec les réalisateurs des courts métrages. « Nous produisons les films en étroite collaboration avec les réalisateurs. Soit ils viennent vers nous avec une idée et par la suite nous composons de notre côté, soit nous faisons une commande aux réalisateurs. Cependant il y a toujours de l’improvisions lors de nos représentations, tout n’est pas écrit« , explique encore Julien Kamoun.

Bien que conçu pour les enfants, le spectacle reste toutefois ouvert à tous les publics, souligne le musicien : « On ne veut pas que les adultes qui viennent à nos représentations se disent qu’ils vont voir un spectacle pour enfants. On veut vraiment s’adresser à toutes les générations, et ce à l’international. D’ailleurs il n’y a pas de dialogues dans nos films. La musique est là pour guider le spectateur et l’aider dans la compréhension du film« .

Pour retrouver les dates et lieux des représentations, rendez-vous sur le site de l’Institut français du Maroc.

article suivant

Brexit : le gouvernement britannique réussit à faire passer son projet de loi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.