Patrimoine : Le ministère de la Culture allonge la liste des sites historiques protégés

  Le ministère de la Culture propose un projet de loi sur la protection du patrimoine incluant "les trésors humains vivants" en tant que patrimoine immatériel, indique le 3 mars un communiqué du département de Mohamed Laaraj.

Par

TNIOUNI/TELQUEL

 

Le ministère de la Culture propose un projet de loi sur la protection du patrimoine incluant « les trésors humains vivants » en tant que patrimoine immatériel, indique le 3 mars un communiqué du département de Mohamed Laaraj.

Selon ce document ce projet constitue « un saut qualitatif en matière de traitement du patrimoine culturel à travers le renforcement des dispositions relatives à sa conservation, sa mise en valeur et l’adéquation du cadre légal avec les critères internationaux en conformité avec les engagements internationaux du Maroc« .

En début d’année, un décret avait déjà été promulgué pour inclure le site archéologique de Jbel Irhoud où ont été retrouvés les plus anciens fossiles d’hommes modernes jamais connus, l' »homos sapiens marocain ». Toute restauration ou travaux visant la mise en valeur de ce site, situé dans la commune Riahna Irhoud, requiert depuis une autorisation du ministère de la Culture et de la Communication et ne peut être effectuée que sous son ccontrôle.

Lire aussi : Berceau de l’humanité, le site archéologique de Jbel Irhoud classé au patrimoine national

Un nouveau projet de décret en cours d’approbation vise à inscrire la Kasbah d’Amridil, située à Ouarzazate, sur la liste du patrimoine, mais aussi les sites historiques de “Noul Lamta” dans la commune rurale d’Asrir (province de Guelmim), et la Kasbah de Ghailan (Tanger) et le site archéologique Zilil dans la commune de Had Gharbia.

Le ministère rappelle aussi sa décision d’inscrire le Golf de Tanger et la Médina de Taza sur la même liste.

A Oujda, cinq bâtiments rejoignent le patrimoine historique national, en l’occurrence Bank Al-Maghrib, le palais de justice “Seddad”, la bibliothèque Cherif Idrissi (Dar lmakhzen), cinéma”Vox” et la cathédrale “Saint-François-Xavier”. S’ajoutent également à la liste d’autres sites dans la région de l’Oriental à savoir le palais municipal, la poste, la gare ferroviaire et l’hôpital Al Farabi. Ces décisions concernent aussi le tribunal de la famille à Nador.

Le ministère, qui souligne la nécessité d’actualiser la législation régissant ce domaine, affirme veiller à établir un inventaire du patrimoine culturel nationale, à le répertorier, à le restaurer, à le conserver et à le mettre en valeur tout en l’inscrivant dans la dynamique de développement global.

(Avec MAP)

article suivant

Maroc-Portugal : le président Marcelo Rebelo de Sousa assistera au match

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.