Diaporama : Autopsie du nouveau Sacré-Cœur de Casablanca

Mêlant des éléments architecturaux classiques, art déco, néo-gothiques ou néo-mauresques, à l’image de ses deux clochers en forme de minarets, le site a été inscrit au patrimoine national le 5 juillet 2003 (Yassine Toumi/TelQuel)

Transformée tour à tour en annexe universitaire, studio de télévision puis centre administratif et culturel, l’ex-église du Sacré-Cœur a déjà connu plusieurs résurrections. Depuis un an, les équipes de Casa Patrimoine s’activent pour réhabiliter et reconvertir ce site emblématique, afin qu’il rythme bientôt de nouveau la vie de l’hypercentre bidaoui.

Quels sont les bâtiments les plus symboliques de Casablanca ? À cette question posée par le Boston Consulting Group, « l’église blanche » venait en deuxième position dans les réponses des sondés, derrière l’inévitable mosquée Hassan II. Bâti entre les années 1930 et 1953, l’édifice était destiné aux 40.000 chrétiens qui peuplaient, à l’époque du protectorat, l’actuelle capitale économique. À l’indépendance, le départ de la plupart de ces fidèles a rendu ce lieu de culte obsolète, si bien que l’archevêché de Rabat a décidé, en 1971, de le désacraliser pour le léguer à la commune.

Annexé par la faculté de droit, puis délaissé dans les années 1990-2000, l’ex-sanctuaire a été réinvesti par la suite par les services administratifs de la wilaya et les étudiants des Beaux-Arts, qui y organisaient manifestations et expositions. Ces activités se sont poursuivies jusqu’en 2016, avant que Casa Patrimoine ne décide de s’attaquer aux problèmes récurrents d’entretien et d’acoustique. Créée l’année précédente, la Société de développement locale (SDL) a élaboré un vaste projet de restauration et de transformation de l’endroit, l’intégrant dans le circuit touristique du Grand Casa, tout en l’ouvrant sur le Parc de la Ligue arabe voisin.

Lire aussi : Casablanca : voici à quoi ressemble désormais le parc de la Ligue Arabe

Financé par la Direction générale des Collectivités locales du ministère de l’Intérieur, le chantier – mobilisant une centaine d’ouvriers pour une quinzaine d’entreprises – est estimé à quelque 60 millions de dirhams. Débuté il y a un peu plus d’un an, il devrait être achevé d’ici la fin de l’année, selon Najwa Ilham Bekri, directrice de Casa patrimoineVisite guidée.

Une étude scientifique préalable a établi que la construction de l’église du Sacré-Coeur, dessinée par l’architecte marseillais Paul Tournon, s’est étendue sur près d’un quart de siècle, en raison de la Seconde guerre mondiale et de soucis financiers (crédit: Casa Patrimoine)

Une étude préalable a établi que la construction de l’église du Sacré-Coeur, dessinée par l’architecte marseillais Paul Tournon, s’est étendue sur près d’un quart de siècle, en raison de la Seconde guerre mondiale et de soucis financiers (Crédit : Casa Patrimoine)

Les travaux ont commencé par la pose, tout autour de l’imposante bâtisse, d’échafaudages que l’architecte Abderrahim Kassou considère aujourd’hui comme "les plus grands du Maroc" (Yassine Toumi/TelQuel)

Les travaux ont commencé par la pose, tout autour de l’imposante bâtisse, d’échafaudages que l’architecte Abderrahim Kassou considère aujourd’hui comme « les plus grands du Maroc » (Yassine Toumi/TelQuel)

Des bandes en fibre de carbone ont été ajoutées pour consolider la double voûte… (Casa Patrimoine)

Des bandes en fibre de carbone ont été ajoutées pour consolider la double voûte… (Casa Patrimoine)

…qui culmine à 33 mètres au-dessus de la nef (Yassine Toumi/TelQuel)

…qui culmine à 33 mètres au-dessus de la nef sous laquelle se trouveront les espaces scéniques pour les concerts, expositions et autres défilés de mode (Yassine Toumi/TelQuel)

L’étanchéité a été refaite et plusieurs couches de peinture acryliques superposées - "privilégiant la résistance à l’esthétique" - avant une dernière touche pour redonner au bâtiment son éclat d’antan (Yassine Toumi/TelQuel)

L’étanchéité a été refaite et plusieurs couches de peinture acryliques superposées – « privilégiant la résistance à l’esthétique » – avant une dernière touche pour redonner au bâtiment son éclat d’antan. (Yassine Toumi/TelQuel)

Certains vitraux ont également été enlevés, dans le but d’être inventoriés, remplacés ou restaurés (Yassine Toumi/TelQuel)

Certains vitraux ont également été enlevés, dans le but d’être inventoriés, remplacés ou restaurés (Yassine Toumi/TelQuel)

Ces panneaux de bois avaient suscité un début de polémique l’an dernier, lorsque des habitants avaient cru les apercevoir dans les décharges environnantes. "Ils avaient juste été démontés et placés dans des dépôts pour être traités", assure-t-on du côté de la maîtrise d’ouvrage (Yassine Toumi/TelQuel)

Ces panneaux de bois avaient suscité un début de polémique l’an dernier, lorsque des habitants avaient cru les apercevoir dans les décharges environnantes. « Ils avaient juste été démontés et placés dans des dépôts pour être traités« , assure-t-on du côté de la maîtrise d’ouvrage déléguée. (Yassine Toumi/TelQuel)

La première phase de réhabilitation bientôt terminée, la reconversion va pouvoir commencer. Ici devraient s’élever trois étages de 400m2 chacun, avec de bas en haut un espace de coworking, des salles de conférences et un espace dédié à l’événementiel - le tout au-dessus de bureaux, d’un musée et d’une boutique (Yassine Toumi/TelQuel)

La première phase de réhabilitation bientôt terminée, la reconversion va pouvoir commencer. Ici devraient s’élever trois étages de 400m2 chacun, avec de bas en haut un espace de coworking, des salles de conférences et un espace dédié à l’événementiel – le tout au-dessus de bureaux, d’un musée et d’une boutique. (Yassine Toumi/TelQuel)

La même vue dans moins d’un an? (Casa Patrimoine)

La même vue dans moins d’un an ? (Casa Patrimoine)

Plan d’ensemble du chantier (Casa Patrimoine)

Plan d’ensemble du projet (Casa Patrimoine)

Les concepteurs ont prévu la démolition de la crèche du Colombier - et de plusieurs habitations implantées sur le site - afin de connecter la rue d’Alger au Parc de la Ligue arabe (Yassine Toumi/TelQuel)

Les concepteurs envisagent la démolition de la Crèche du Colombier – et de plusieurs habitations implantées sur le site – afin de connecter la rue d’Alger au Parc de la Ligue arabe. (Yassine Toumi/TelQuel)

Un restaurant est prévu dans ce qui était autrefois le presbytère. Un appel à manifestation d'intérêt devrait être lancé dans les prochaines semaines, afin que l’établissement soit livré en même temps que le reste (Yassine Toumi/TelQuel)

Un restaurant est prévu dans ce qui était autrefois le presbytère. Un appel à manifestation d’intérêt devrait être lancé dans les prochaines semaines, afin que l’établissement soit livré en même temps que le reste. (Yassine Toumi/TelQuel)

Des loges et des pièces de stockage vont être aménagées dans l’ancien chœur. Une résidence d’artistes est en projet pour "produire aussi des choses à nous", confie Abderrahim Kassou (Yassine Toumi/TelQuel)

Des loges et des pièces de stockage vont être aménagées dans l’ancien chœur. Une résidence d’artistes est en projet pour « produire aussi des choses à nous« , confie Abderrahim Kassou. (Yassine Toumi/TelQuel)

Le sous-sol du bâtiment résume ses multiples vies: d’abord entrepôt d’archives de l’église, il a accueilli les services de l’hygiène de la wilaya, avant de devenir dans quelques mois une régie de spectacles (Yassine Toumi/TelQuel)

Le sous-sol du bâtiment résume ses multiples vies : d’abord entrepôt d’archives de l’église, puis siège des services de l’hygiène de la wilaya, il deviendra dans quelques mois une régie de spectacles. (Yassine Toumi/TelQuel)

article suivant

Interdit de colloque, les explications de Nourredine Ayouch

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.