Le RNI et l'USFP ont-ils boycotté le Conseil du gouvernement?

Le RNI et l'USFP ont-ils boycotté le Conseil du gouvernement ?

Une crise se profile-t-elle au sein de la majorité, après les propos très critiques de l'ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane envers le RNI et l'USFP? Selon Medias24, généralement bien informé, ce serait le cas. Du côté des principaux concernés, l'on tempère. Détails.

Par

Crédit PJD.ma

Les ministres RNI et USFP ont-ils boycotté le Conseil du gouvernement qui s’est tenu il y a quelques minutes à Rabat, ce jeudi ? Difficile à dire. Selon medias24, qui a révélé l’affaire : « tous les ministres RNI étaient absents du Conseil de gouvernement tenu ce jeudi 8 février (…) Une absence qui fait suite aux attaques de Abdelilah Benkirane samedi soir au cours du Congrès de la Chabibva du PJD « .

Contactées par nos soins, plusieurs sources du RNI, dont l’entourage d’Aziz Akhannouch, sont restées injoignables ou évasives. Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP, nous a confié être « un peu souffrant » et ne pas avoir d’information. De son côté, le secrétaire général du PPS Nabil Benabdellah explique ne rien avoir à déclarer à ce stade, tant que le RNI et l’USFP, premiers concernés, ne se sont pas exprimés.

« Le parti n’a pas de position officielle à émettre suite à ces absences« , nous assure une source au sein du RNI. « La seule explication est que nos ministres sont en mission à l’étranger. Mis à part Lamia Boutaleb qui a assisté au Conseil du gouvernement, car elle n’était pas en déplacement. Bouaida est au Japon, Aujjar au Koweït, Akhannouch en Allemagne et Elalamy en France. Je n’ai pas d’information sur où se trouve le reste de nos ministres« , nous assure-t-il.

« C’est de l’exagération que de dire que c’est prémédité, ou que cela a un lien avec la sortie de l’ancien chef du gouvernement. D’ailleurs nous avons décidé de ne pas répondre à ce qu’il a dit« , poursuit-il, ajoutant qu’aucune coordination n’a eu lieu avec l’USFP pour « boycotter » la rencontre.

Lire aussi : Les raisons du comeback virulent d’Abdelilah Benkirane

Une source proche de la primature ne confirme ni n’infirme officiellement l’information, tout en se montrant suspicieuse sur sa véracité. « C’est aux partis concernés de répondre aux spéculations« , nous déclare-t-on.

Notre interlocuteur nous assure simplement qu’il serait « aventureux  de la part d’un ministre ou d’un parti de boycotter un Conseil du gouvernement« , la loi obligeant en effet tout membre du gouvernement à justifier son absence lors d’une telle rencontre.

D’après notre source, des membres de l’USFP et du RNI étaient bel et bien présents à la rencontre. Il s’agit notamment d’Abdelkrim Benatiq (USFP) ainsi que Lamia Boutaleb (RNI), nous confirme-t-il.

Interrogé par barlamane.com sur les absents, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi s’est refusé à tout commentaire.

article suivant

Onze détenus du Hirak à Casablanca graciés par Mohammed VI pour l’Aid

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.