Pour Freedom House, le Maroc est un pays "partiellement libre"

Le Maroc recule de 2 points dans le dernier classement établi par l'ONG américaine Freedom House.

Par

Credit : Freedomhouse

Dans son dernier rapport compilant les données recueillies dans 195 pays, l’ONG américaine de défense des droits humains Freedom House a exprimé ses inquiétudes concernant le recul démocratique dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

Dans cette région décrite comme « répressive et instable« , le Maroc se présente comme un pays « partiellement libre« , avec un score de 39/100, soit deux points de moins qu’en 2017. Un recul qui s’explique par « les réactions sévères de l’État lors des manifestations majeures tout au long de l’année écoulée. »

Freedom House estime que la Tunisie est toujours le seul « pays libre » dans la région. Le pays de Béji Caid Essebsi a vu sa cote de droits politiques passer de 2 à 3. Les autres pays de la région MENA ont le statut de « non libre« .

article suivant

Aradei Capital, première introduction en Bourse de l’ère Covid