UA : Le Maroc veut intégrer le Conseil paix et sécurité – Telquel.ma

UA : Le Maroc veut intégrer le Conseil paix et sécurité

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a annoncé l’intention du Maroc de rejoindre cet organe pivot de l’UA à son homologue sud-africaine lors de leur rencontre à Rabat le 9 janvier.

Par

Le roi Mohammed VI au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba.

C’est en marge de la conférence ministérielle sur la migration  tenue le 9 janvier à Rabat que le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita s’est entretenu avec son homologue sud-africaine Maite Nkoana-Mashabane dans le cadre de discussions bilatérales. Une rencontre « franche et cordiale », selon Nasser Bourita, durant laquelle les deux diplomates ont notamment évoqué la nomination de nouveaux ambassadeurs à Rabat et Pretoria ainsi que la relance de la coopération sectorielle entre les deux pays nous indique une source diplomatique.

La rencontre a également été l’occasion pour les deux ministres d’évoquer une « baisse de l’agressivité  » sud-africaine selon la même source. C’est dans le but de « tester » cette baisse de l’agressivité et de jauger la relation avec Pretoria que le ministre marocain des Affaires étrangères a fait part à son homologue de l’intention du royaume de se porter candidat pour intégrer le Conseil paix et sécurité (CPS) de l’Union africaine.

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) est l’organe de l’UA chargé de la prévention des conflits et du maintien de la paix, il est basé sur le modèle du Conseil de sécurité des Nations unies hormis le système de membres permanents. Il est composé de quinze pays dont 10 sont élus pour deux ans et les cinq autres pour 3 ans. Depuis sa création, cet organe a toujours été dirigé par un Algérien. Au mois de mars dernier, le CPS avait nommé l’ancien président mozambicain Joaquin Chissano en tant que Haut représentant de l’UA pour le Sahara alors que le Maroc avait appelé l’organisation continentale à « soutenir le processus de résolution [du différend du Sahara, NDLR] mis en place par l’ONU« .

article suivant

Anas Doukkali : "Toutes les revendications des médecins privés peuvent trouver une réponse"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.