L'Indien Titagarh s’intéresse de près au chemin de fer marocain

Le DG du groupe, qui a visité le chantier de la LGV en septembre dernier, a loué la "dynamique remarquable" du secteur ferroviaire marocain (Crédit: R. Tniouni)

Le groupe indien Titagarh explore des opportunités d’investissement dans le secteur des chemins de fer au Maroc, a affirmé le directeur général du groupe, Umesh Chowdhury.

« C’est le moment propice pour établir des relations économiques importantes avec le Maroc, après son retour à l’Union africaine, et tirer profit de sa position géographique stratégique et sa proximité avec le continent européen« , a déclaré Umesh Chowdhury, directeur général du groupe indien Titagarh. Le responsable s’exprimait à l’issue de ses entretiens avec la délégation marocaine, menée par le ministre de l’Équipement, du Transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, pour une visite de travail en Inde.

Les discussions ont notamment porté sur les différentes potentialités offertes par le secteur ferroviaire au Maroc, a-t-il le ministre marocain, saluant la détermination du Royaume à renforcer les liens de coopération économique avec New Delhi.

Une délégation du groupe indien Titagarh avait déjà visité le Maroc en septembre dernier, en vue de prospecter les opportunités d’investissement offertes dans le domaine ferroviaire, a-t-il rappelé. Au cours de ce déplacement, la délégation indienne avait rencontré des responsables de l’Office national des chemins de fer (ONCF), et effectué une visite guidée sur le chantier tangérois de la Ligne à grande vitesse (LGV), a ajouté le patron du spécialiste indien du transport ferroviaire.

Par ailleurs, Abdelkader Amara a eu des entretiens avec plusieurs hauts responsables indiens, dont le ministre d’État aux Affaires étrangères, Mubasher Jawad Akbar, ainsi que les ministres de la Santé, et des Transports. Ces réunions ont été marquées par la signature d’accords et de mémorandums d’entente portant sur plusieurs secteurs, notamment la santé, la télémédecine, les chemins de fer, les routes, les infrastructures portuaires et les ressources hydriques.

article suivant

Turquie : Erdogan réélu président

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.