La HACA avertit 2M pour "non-respect du principe de présomption d'innocence"

Dans une décision publiée au Bulletin officiel du jeudi 14 décembre, la Haute autorité de la communication et de l'audiovisuel a adressé un avertissement à la chaîne 2M, en raison de fausses accusations.

Par

Crédit : haca.ma

Le 11 mars 2017, lors de la rubrique « magazine du samedi » du journal télévisé en langue arabe, 2M a diffusé un sujet sur la spoliation immobilière, dans lequel la chaîne expose un litige faisant l’objet d’une information judiciaire. Une femme accusée de spoliation par la chaîne a porté plainte auprès de la HACA, dénonçant « de fausses accusations » portant atteinte à l’honneur de sa mère.

La HACA a estimé que 2M n’a pas respecté les dispositions de son cahier de charges, se référant dans son jugement à l’article 3.53, qui stipule que la chaîne « doit respecter les principes de présomption d’innocence, de vie privée, et d’anonymat des personnes concernées« .

La HACA a également rappelé que la chaîne est tenue « de ne pas citer les chefs d’accusation ni aucun document du fichier judiciaire avant sa discussion lors d’une audience publique » et de « donner la parole à tous les protagonistes du litige« .

article suivant

Une proposition de loi du PPS pour améliorer la situation des diplômés chômeurs en 2019

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.