La Banque mondiale prête 1,72 milliard de dirhams à Casablanca

La Banque mondiale (BM) a annoncé ce mercredi avoir accordé une enveloppe de 1,72 milliard de dirhams destinée au Conseil de la ville de Casablanca. C'est le premier prêt à l'échelle communale de l'institution de Bretton Woods au Maroc depuis deux décennies.

Par

Crédit : Yassine Toumi/TELQUEL

La Banque mondiale (BM) a annoncé ce mercredi avoir accordé une enveloppe de 1,72 milliard de dirhams destinée au Conseil de la ville de Casablanca. C’est le premier prêt à l’échelle communale de l’institution de Bretton Woods au Maroc depuis deux décennies.

« Le conseil d’administration du groupe de la Banque mondiale (BM) a donné son accord pour un prêt de 202 millions de dollars (1,72 milliard de dirhams, NDLR) destiné à soutenir le Conseil de la ville de Casablanca pour la réalisation de ses objectifs de développement urbain« , annonce un communiqué de l’institution de Bretton Woods publié le 13 décembre.

Ce financement vise à renforcer les capacités d’investissement de la ville. Cela passera notamment par « l’amélioration du système de gestion des recettes municipales » et « l’attrait des investissements privés dans les infrastructures et les services via des partenariats public-privé« .

Le prêt sera, d’après le pourvoyeur de fonds international, basé sur « des projets qui répondent aux contraintes de la fourniture de services et aux défis de l’environnement des affaires de la ville« . La Banque Mondiale entend également contribuer à « construire un modèle de gouvernance urbaine et à l’étendre au niveau d’autres grandes villes du Maroc« .

Le communiqué précise que ce prêt est le fruit de négociations démarrées en 2014 avec l’ancien Conseil de la ville dont le mandat a pris fin en octobre 2015. Le communiqué précise que le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère de l’Intérieur ont également pris part à ces négociations menées « conformément au programme de régionalisation avancée visant à stimuler l’activité économique et la compétitivité des villes« .

« L’objectif est de renforcer la capacité financière du Conseil de la ville afin qu’il puisse assumer pleinement son rôle dans la réduction des inégalités entre quartiers« , a notamment déclaré Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb. Le communiqué n’apporte aucune précision sur les modalités de ce financement, présenté comme « le premier prêt à l’échelle communale au Maroc depuis deux décennies« , précise la note d’information.

Selon nos confères d’AlYaoum24, ce prêt s’étale sur 29 ans, avec exemption de paiement de la dette durant les 7 premières années suivant l’octroi de la somme. Le taux d’intérêt serait de 1,2% selon le site d’information arabophone qui l’estime inférieur aux taux proposés par des institutions financières nationales.