Mohammed VI ordonne une purge au ministère de l'Intérieur

Mohammed VI ordonne une purge au ministère de l'Intérieur

Sur instructions royales, un wali et six gouverneurs ont été limogés ce lundi 11 décembre. Des dizaines d'agents d'autorité, dont 122 caïds, sont également concernés.

Par

Driss Jettou remet un rapport de la Cour des comptes au roi Mohammed VI en octobre 2017 (archive) Crédit: MAP

Le roi Mohammed VI a reçu, ce 11 décembre à Casablanca, le chef du gouvernement, le ministre de l’Intérieur et Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes. Lors de cette audience, Driss Jettou a remis au souverain le rapport sur les CRI (Centres régionaux d’investissement).

A cette occasion, le premier président de la Cour des comptes a présenté un rapport comportant les conclusions des investigations menées par la Cour des comptes concernant l’évaluation de l’action des centres régionaux d’investissement. Ces investigations  ont permis de relever les anomalies qui empêchent ces Centres de remplir leur mission fixée par la lettre royale adressée au Premier-ministre en date du 9 janvier 2002.

Selon le rapport,  les CRI  ont pu réaliser des résultats significatifs notamment en rapport avec leur rôle dans la création d’entreprises. Toutefois, ils ont été moins performants en ce qui concerne l’accompagnement et l’aide aux investisseurs. Dans ce cadre, il est relevé particulièrement l’absence de suivi post-création, la non-assistance aux petites et moyennes entreprises, outre l’absence de données actualisées ou d’études détaillées sur l’investissement et sur le potentiel économique des régions, ainsi que l’inefficience de la commission régionale d’investissement.

Pour la Cour des comptes, les CRI doivent se défaire de l’approche purement bureaucratique qui caractérise leur action pour se pencher sur le traitement des dossiers qui leur sont soumis au niveau local au lieu de les renvoyer, de manière non justifiée, aux services centraux à Rabat, et de s’approprier totalement leurs missions impliquant esprit d’initiative, proactivité et mobilisation des potentialités.

La Cour des comptes a également appelé à mise  en place d’une commission de haut niveau chargée de préparer les mesures nécessaires à la mise en œuvre de la réforme de l’investissement et du suivi de son application. A la lumière de ce rapport, le roi a donné ses instructions au Chef du gouvernement pour soumettre, dans un délai ne dépassant pas deux mois, des propositions relatives à la réforme et à la mise à niveau des CRI.

Par la suite,  le ministre de l’Intérieur a soumis à Sa Majesté le Roi les résultats des investigations menées par le ministère, en se basant sur les enquêtes et les rapports de terrain relatifs au suivi continu de l’action des agents d’autorité. Les investigations menées par le ministère de l’Intérieur ont révélé des cas de manquement dans l’exercice de la responsabilité chez un certain nombre d’agents d’autorité de différents grades

Suite à la présentation de ce rapport, le roi a ordonné à Abdelouafi Laftit de mettre fin aux fonctions d’un wali, de six gouverneurs, de six secrétaires généraux, de 26 pachas et chef d’arrondissements urbains. Sont également concernés par ces mesures 122 caïds et 17 khalifas. Par ailleurs, le wali, les six gouverneurs et 86 agents d’autorité seront déférés devant des conseils de discipline alors que des blâmes ont été adressés à 87 autres agents d’autorité.

 

article suivant

La grâce royale, prélude à une réforme ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.