A Bruxelles, 22 policiers blessés dans des bagarres après le match Maroc-Côte d'Ivoire

Les scènes de liesse après la qualification du Maroc pour la phase finale de la Coupe du Monde de football 2018 ont dégénéré en violences samedi soir dans le centre de Bruxelles, où des véhicules ont été incendiés et 22 policiers blessés.

Par

Les policiers ont eu recours à un canon à eau. / © @serclase / Twitter

Après la qualification du Maroc pour le mondial de football hier soir, des voitures ont été renversées et incendiées, des vitrines brisées dans le centre de la capitale belge. La police a fait usage de canons à eau pour disperser la foule devant la Bourse de la ville.

1500 personnes s’étaient rassemblées dans le centre pour fêter la qualification du Maroc grâce à sa victoire 2-0 sur la Côte d’Ivoire, et 300 d’entre elles se sont livrées à des violences et ont attaqué des policiers et des pompiers accourus pour éteindre les feux de voitures et de poubelles. Selon l’agence de presse Belga, plusieurs magasins ont été pillés. Dans la soirée le calme était revenu et les policiers restaient déployés en nombre, a constaté sur place un journaliste de l’AFP. Personne n’a encore été interpellé, mais la police compte utiliser les images des caméras de surveillance pour identifier et arrêter les auteurs.

Le ministre belge de l’Intérieur, Jan Jambon, a déclaré sur twitter que les responsables de ces troubles « inacceptables » devraient rendre des comptes.

 

Avec Reuters.

article suivant

Cristiano Ronaldo et le Maroc, une histoire d'amour réciproque

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.