Hirak : nouvelle audience le 21 novembre

L’audience du 7 novembre a été marquée par l’expulsion de l’un des accusés. La Cour d’appel de Casablanca statuera le 9 novembre sur les demandes de libertés provisoires des accusés.

Par

La Cour d'appel de Casablanca. Crédit : DR

Lors d’une audience tenue le 7 novembre, la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca a annoncé le renvoi au 21 novembre du procès « des mis en cause dans les évènements survenus à Al Hoicema« .

La même source précise que les avocats de la défense ont sollicité la Cour afin de permettre aux accusés de se présenter devant le juge au lieu de comparaitre « dans l’espace qui leur était réservé jusqu’ici« .

Les accusés comparaissaient en effet derrière un box en verre, et dans trois groupes distincts (Ahamjik, Zafzafi et El Mahdaoui) qui ont été regroupés le 2 novembre.

Le procureur du roi à la Cour d’appel de Casablanca a également indiqué  qu’un des accusés a été expulsé de la salle  pour avoir pris la parole sans autorisation. Selon le360.ma, il s’agit de Nasser Zafzafi, qui aurait scandé des slogans  sans demander à prendre la parole. Dans la foulée, de son expulsion, d’autres accusés auraient demandé à quitter la salle d’audience.

La Cour d’appel de Casablanca tiendra le 9 novembre, une audience consacrée à l’examen de la requête des avocats de la défense d’accorder la liberté provisoire aux accusés.

Avec MAP

article suivant

Horst Kohler en tournée dans la région à partir du 23 juin

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.