L'endettement du groupe Addoha passe sous la barre des 6 milliards de dirhams

Le Groupe Addoha annonce une consolidation de sa solidité financière et une amélioration des performances opérationnelles malgré la baisse de ses performances pour le premier semestre 2017.

Par

Le siège du Groupe Addoha, à Casablanca. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

C’est au tour d’Addoha de publier ses résultats financiers pour ce premier semestre 2017. Le groupe met en avant « la consolidation de la solidité financière du Groupe et l’amélioration de ses performances opérationnelles », dans son communiqué publié ce vendredi 29 septembre. Pour le management « grâce à une structure financière désormais solide, le Groupe Addoha dispose aujourd’hui de tous les atouts pour faire face à la dynamique de son secteur et appréhender un développement à la fois maîtrisé et mesuré ».

Performances en recul

Cela dit, les chiffres pour ce premier semestre sont en baisse en comparaison avec la même période en 2016. En termes de chiffres d’affaires, le groupe d’Anas Sefrioui a terminé le premier semestre 2017 avec un volume de ventes de 3 milliards de dirhams, ce qui « correspond à 7 210 unités livrées », est-il expliqué. Un chiffre en baisse par rapport aux six premiers mois de 2016 où le promoteur immobilier a engrangé plus de 3,4 milliards de dirhams. Idem pour le résultat net part du groupe qui atteint au terme du premier semestre 561 millions de dirhams, en légère baisse par rapport à la même période l’an précédent (568 millions de dirhams).

Tout cela, le groupe l’explique par le « décalage d’une partie de sa production au 2e semestre en vu d’améliorer les marges et de maintenir un niveau élevé en terme de génération de cash ». « Ce décalage d’une partie de la production devrait assurer la réalisation d’un chiffre d’affaires en ligne avec les objectifs annuels fixés », promet le groupe. Addoha souligne que « malgré le report d’une partie de la production vers le 2e semestre 2017, le RNPG se stabilise et s’établit à 561 millions de dirhams ». Le groupe cherche à rassurer. « En dépit d’une demande nationale de logement en ralentissement, les préventes marquent une progression de 10% pour s’établir à près de 6 000 unités », explique-t-il.

Le groupe fait également le point sur l’avancement de ses projets en Afrique. « Les projets en cours franchissent une étape importante à travers l’accélération de la cadence de la construction des programmes Locodjoro et Koumassi en Côte d’Ivoire, Cité de l’Emergence au Sénégal, et Cité Douane en Guinée Conakry ». Et d’ajouter, « les premières livraisons sont prévues pour le 1er trimestre 2018 en Côte d’Ivoire et au Sénégal, pour une contribution de 300 millions de dirhams au chiffre d’affaires consolidé du Groupe en 2018 ».

Endettement en amélioration

Mais l’indicateur le plus scruté par les analystes et le marché sera incontestablement le niveau d’endettement du groupe. Le management d’Addoha s’est en effet lancé dans un vaste plan pour réduire son endettement et éviter le pire. Le plan « Génération Cash » doit entrainer une baisse  de la dette de Addoha. Entre fin 2016 et ce premier semestre 2017, l’endettement a ainsi baissé légèrement passant de 6,1 milliards de dirhams à 5,9 milliards. « La baisse continue du niveau d’endettement, conjuguée à la renégociation des conditions de financement, ont permis une baisse du coût de la dette de 16% », est-il avancé. Tout en maîtrisant sa dette, le groupe tente de maintenir une politique d’acquisition de foncier qu’il veut ciblée. « Les décaissements liés à l’acquisition de nouveaux terrains sur le 1er semestre pour une enveloppe globale de 320 millions de dirhams portent sur un terrain à Dar Bouazza pour une consistance de 300 unités Coralia et un terrain dans la nouvelle ville d’Errahma pour une consistance de 2 000 unités sociales dans le cadre du projet Attawhid II », explique le management. « Cette enveloppe couvre également la finalisation de l’acquisition d’une réserve foncière d’une superficie de près de 90 Ha dans Errahma, pour une consistance de 20 000 unités de logements sociaux », ajoute-t-il.

article suivant

Expo 2020 Dubaï : le Maroc annonce les grandes lignes de sa programmation