Le PPS, premier parti à dénoncer le "viol collectif" de la jeune Imane

Le parti au livre a officiellement réagi via un communiqué ou il a dénoncé "l'agression sexuelle sauvage" subie par la jeune fille dans un bus de Casablanca.

Par

Nabil Benabdellah devant le comité central du PPS . Crédit: Tniouni/ TelQuel

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS), membre de la coalition gouvernementale, est le premier parti politique à publier un communiqué sur l’affaire de la jeune fille agressée sexuellement dans un bus à Casablanca.

Le parti du livre dit « suivre avec grand intérêt » l’affaire de « l’agression sexuelle sauvage« , du « viol collectif » subi par la jeune Imane. Le PPS appelle les autorités concernées à punir conformément aux dispositions légales « tous ceux dont l’implication est avérée » dans ce drame.

Le bureau politique du parti de Nabil Benabdellah exprime son « inquiétude face à la prolifération de la violence sous toutes ses formes« , mettant en garde contre les effets de cette violence sur notre tissu social. Il appelle aussi à élaborer des « législations adaptées » en impliquant les « instances associatives et féministes ».

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer