La police catalane a abattu Younes Abouyaaqoub, l'auteur présumé de l'attentat de Barcelone

La police espagnole a abattu lundi Younes Abouyaaqoub, auteur présumé de l'attaque de Barcelone, quatre jours après les attentats en Catalogne.

Par

Younes Abouyaaqoub, auteur présumé de l’attaque de Barcelone a été abattu par les Mossos d’Esquadra, la police catalane, à Subirats, à 50 km de Barcelone. L’homme était recherché par toutes les polices d’Europe, pour avoir semé la terreur sur l’allée centrale des Ramblas à Barcelone, tuant 13 passants, puis un automobiliste à qui il a dérobé une voiture dans sa cavale.

L’opération a eu lieu sur une route parsemée de virages entre les vignes tandis qu’un hélicoptère survolait lundi peu avant 18H la zone bouclée par la police , a constaté un journaliste de l’AFP sur place.

Younès Abouyaaqoub « est dangereux et pourrait être armé », avait prévenu plus tôt la police catalane, qui a diffusé sur les réseaux sociaux quatre photos du Marocain de 22 ans d’environ 1,80m et qui pourrait porter « une barbe de trois ou quatre jours ».

L’avis de recherche était désormais diffusé à l’étranger, a indiqué le responsable des affaires intérieures catalan, Joaquim Forn lors d’une conférence de presse.

Les autorités espagnoles ont demandé à la population de les aider à « mettre la main » sur Younès Abouyaaqoub, en apportant toutes les informations qu’elle pourrait avoir sur ses contacts ou ses activités passées.

Après avoir abandonné la camionnette sur la Rambla, il s’enfuit à pied. Après un parcours de quelque six kilomètres, il arrive à un parking où il aborde un conducteur. « Il le poignarde, le place sur le siège arrière et tente de sortir de Barcelone« , a raconté le chef de la police catalane, le major Josep Lluis Trapero.

La ville est bouclée, Abouyaaqoub tombe sur un contrôle de police et accélère, renversant un agent. Les policiers tirent sur la voiture, qu’ils retrouveront plus tard abandonnée. Dans un premier temps, ils ont cru que le cadavre était celui du conducteur, touché par une balle, a expliqué le major Trapero.

Le bilan des attaques de Barcelone, jeudi, et de la station balnéaire catalane de Cambrils la nuit suivante, est monté lundi à 15 morts. Les enquêteurs ont en effet établi que Younès Abouyaaqoub avait tué un automobiliste espagnol pour s’emparer de sa voiture.

Avec AFP

article suivant

Le pape François bientôt en visite officielle au Maroc ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.