Le gouvernement veut consacrer 60 milliards de dirhams à la région Beni Mellal-Khenifra

Le gouvernement a posé ses valises vendredi à Beni Mellal, première étape de sa tournée dans les régions du Royaume. Saad Eddine El Othmani y a annoncé la création prochaine d'un contrat-programme entre l'État et les régions.

Par

Crédit: AFP / Jorge Guerrero

Le gouvernement a posé ses valises vendredi à Beni Mellal, première étape de sa tournée dans les régions du Royaume. Saad Eddine El Othmani y a annoncé la création prochaine d’un contrat-programme entre l’État et les régions.

À la tête d’une délégation composée de 12 ministres et de hauts responsables, le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani s’est rendu le 21 juillet dans la région de Beni Mellal-Khenifra pour y rencontrer les élus, les responsables et les investisseurs de la région. Cette visite est une « occasion de s’informer des différents programmes et projets qui servent directement les intérêts des citoyens et répondent à leurs besoins« , a déclaré le chef du gouvernement.

El Othmani a annoncé la création dans les prochaines semaines « d‘un contrat-programme entre l’État et les régions (CPER) » dont le but est de « délimiter les responsabilités dans la préparation et l’exécution des projets, et donner un coup de pouce au développement ». Pour la région Beni Mellal-Khénifra, le contrat est estimé à « 60 milliards de dirhams », selon L’Économiste.

Avant l’instauration du CPER, le gouvernement créera « des commissions mixtes composées des représentants de la région et des ministères concernés par les programmes de développement« , nous confie un responsable de la région qui explique que « ces commissions auront pour rôle d' »étudier les projets réalisables parmi plus de 1.800 projets prévus dans le Plan de développement régional« .

Le budget de ce plan adopté au mois de mars par le Conseil de la région Beni Mellal-Khenifra est estimé à 36,3 milliards de dirhams. Il couvre les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme.

Lire aussi:  Après Al Hoceima, la région Beni Mellal-Khenifra dans le viseur du gouvernement

Un projet de pacte de non-concentration a été également annoncé par Saad Edine El Othmani. Ce pacte devrait doter les régions de représentants des administrations centrales, ce qui devrait permettre aux projets de « ne plus faire d’aller-retour entre la région et les départements ministériels installés à Rabat », indique L’Économiste.

D’autre part, des commissions régionales du climat des affaires seront instaurées pour encourager les investisseurs à s’installer dans cette région qui est la deuxième région la plus pauvre du Maroc. La date et le lieu de la prochaine étape de la tournée des régions entamée par l’Exécutif n’ont pas encore été annoncés.

 

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire