Violences à Jérusalem: Réunion d'urgence du Conseil de sécurité lundi

Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies se tiendra lundi sur les violences à Jérusalem, à la demande de la France, de la Suède et de l’Égypte.

Par et

Crédit AFP

La situation à Jérusalem s’aggrave. Deux Palestiniens ont perdu la vie samedi lors d’affrontements avec les forces de l’ordre israéliennes en Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère palestinien de la Santé, cité par l’agence AFP.

Un Palestinien de 17 ans, grièvement blessé par balles dans des heurts à El-Azariyé, à l’est de Jérusalem, a ensuite succombé à ses blessures. Non loin, à Abou Dis, un autre Palestinien, âgé lui de 18 ans, est mort lorsque le cocktail Molotov qu’il voulait lancer sur les forces israéliennes a explosé sur lui.

Leur décès intervient au lendemain de violences meurtrières provoquées par les nouvelles mesures de sécurité israéliennes à l’entrée de l’esplanade des Mosquées. Trois Palestiniens sont morts vendredi dans des affrontements avec les forces de sécurité à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée et trois Israéliens ont été tués au couteau par un Palestinien, à leur domicile, dans une colonie près de Ramallah.

Les Palestiniens dénoncent vigoureusement depuis une semaine l’installation par Israël de détecteurs de métaux aux accès de l’esplanade des Mosquées.  Ces nouvelles mesures de sécurité ont été prises après une attaque meurtrière contre des policiers israéliens le 14 juillet, près de ce site ultra-sensible de la vieille ville.

Suite à l’escalade de violence, une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies se tiendra lundi, à la demande de la France, de la Suède et de l’Egypte, ont indiqué samedi des diplomates, rapporte l’AFP. La réunion doit permettre de « parler urgemment de la façon dont les appels à la désescalade peuvent être soutenus« , a indiqué l’ambassadeur suédois à l’ONU Carl Skau.

Ce nouvel accès de fièvre fait craindre une reprise de la vague de violences qui secoue Israël et les Territoires palestiniens depuis octobre 2015 et qui a coûté la vie à 287 Palestiniens, 47 Israéliens, deux Américains, deux Jordaniens, un Erythréen, un Soudanais et une Britannique, selon un décompte de l’AFP.

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre