Istiqlal: Hamid Chabat de plus en plus isolé avant le congrès national

Le secrétaire général de l'Istiqlal a quitté en trombe la réunion du comité exécutif du parti qui s’est tenue le 18 juillet. Il affirme s’être opposé au report du prochain congrès national du parti.

Par

Hamid Chabat © Yassine Toumi / TELQUEL

Hamid Chabat apparait de plus en plus isolé au sein de son propre parti. Le secrétaire général du parti à la balance a quitté en trombe une réunion du comité exécutif de la formation qui s’est tenue le 18 juillet.

Dans l’édition de ce jeudi du quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum, Chabat affirme que sa décision de quitter cette réunion est due à la volonté de certains membres du comité exécutif de reporter le congrès national du parti initialement prévu du 29 septembre  au 1er octobre prochain.

Malgré l’absence du secrétaire général, les membres du comité exécutif de l’Istiqlal se sont mis d’accord sur les noms des présidents des congrès provinciaux, indique Akhbar Al Yaoum.

Cependant, la version donnée par Hamid Chabat sur son départ de la réunion a été contredite par une source proche de Hamdi Ould Rchid, leader de l’opposition au secrétaire général au sein du parti. « C’est lui qui a amendé le report du congrès, dont la date avait été déjà fixée par la commission préparatoire« , nous indique notre interlocuteur. Les autres membres du comité exécutif contactés par Telquel.ma n’ont pas répondu à nos sollicitations.

Lire aussi: Hamid Chabat expulsé manu militari par la police du siège de l’UGTM

La commission préparatoire du congrès avait fixé le 8 juillet dernier les dates du congrès, en l’absence du secrétaire général Hamid Chabat qui s’était rendu à son fief à Fès pour une rencontre avec les membres des instances locales de l’Istiqlal. Les membres de la commission s’étaient également mis d’accord sur la répartition du nombre de congressistes par région. Les militants du Souss et la région de Laâyoune déploraient une répartition non équitable. Ils estimaient que celle-ci ne prenait pas en considération les résultats du parti lors des dernières élections communales et des législatives.

Finalement, la région du Souss-Massa-Draâ a obtenu le droit de présenter 396 congressistes tandis que celle de Laâyoune-Sakia Al Hamra sera représentée par 304 militants.  Au total 4.000 congressistes participeront au congrès national de l’Istiqlal.

Lire aussi: Le congrès de l’Istiqlal prévu le 29 septembre

article suivant

Funérailles : limitation du nombre de présents à dix personnes