Mohammed Ayat, un marocain élu au Comité des disparitions forcées des Nations Unies

Le candidat du Maroc, Mohammed Ayat, a été élu au Comité des Disparitions Forcées des Nations Unies lors de la 4e réunion des Etats Parties à la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, tenue mardi à New York.

Par

Crédit: DR

Le Maroc a décroché un siège au sein d’un comité onusien. Il s’agit du  Comité des Disparitions Forcées des Nations Unies, une institution qui veille sur l’application de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. Ses membres, au nombre de dix, sont élus pour un mandat de 4 ans.

Le Maroc a été un acteur actif dans l’élaboration et la négociation de cette Convention. Il a par ailleurs, co-organisé avec l’Argentine et la France le 10ème anniversaire de l’entrée en vigueur de celle-ci, lors des célébrations tenues à Genève. Mohammed Ayat est un ancien membre du CNDH, il a été conseiller juridique auprès de la Cour pénale internationale.

Ces dernières semaines, le Maroc a également été élu à la vice-présidence de la 72e Session de l’Assemblée Générale, à la Vice-Présidence de la 4ème Commission de l’Assemblée Générale, ainsi qu’au Conseil Economique et Social des Nations Unies pour la période 2018-2020.

(Avec MAP)

 

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.