Lahcen Daoudi: "Les citoyens n’ont pas profité de la libéralisation des prix du carburant"

Le ministre délégué aux Affaires générales a annoncé la création, d’ici le mois de septembre, d’une application permettant aux consommateurs de suivre l’évolution des prix pratiqués à la pompe.

Par

Lahcen Daoudi. Crédit: Rachid Tniouni

Lahcen Daoudi passe aux aveux. Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 20 juin, le ministre délégué aux Affaires générales et la Gouvernance est revenu sur la libéralisation du prix des hydrocarbures mise en place en décembre 2015. Pour le ministre, « les citoyens n’ont pas profité de la libéralisation« . Selon lui, l’État n’a « pas fourni les conditions de bonne concurrence« .

Lire aussi: Enquête. Prix des carburants: A qui profite la libéralisation ?

Lahcen Daoudi, qui s’exprimait devant la presse après la tenue de trois réunions de la commission interministérielle chargée du suivi des niveaux de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle durant le mois de ramadan, a également annoncé la création d’une application d’ici le mois de septembre.

Cette application où « tous les prix sont répertoriés » devrait permettre aux « citoyens de choisir les stations-service les moins chères », a indiqué Daoudi. Le ministre délégué insiste: l’information « doit » être disponible pour les citoyens. La protection du consommateur sera d’ailleurs au cœur d’une discussion prévue dans les prochains jours entre Lahcen Daoudi et le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy.

Lahcen Daoudi a également annoncé des changements des prix des hydrocarbures à un intervalle de deux semaines. Désormais, les distributeurs seront libres de changer les prix des hydrocarbures lorsqu’ils le souhaitent. Toutefois, ils seront désormais contraints de communiquer au ministère les prix qu’ils pratiquent, afin d’alimenter la base de données de l’application qui sera conçue par le ministère.

Lors d’une rencontre tenue le 14 juin avec les distributeurs, le ministre avait reporté la discussion consacrée à leurs marges. Lahcen Daoudi prévoit également des rencontres avec les gérants de stations-service pour s’informer leurs marges.

article suivant

Dernière minute, réorganisation, blocage… Bis repetita pour les Marocains résidant à l’étranger