Al Hoceima : le ministère de l'intérieur ouvre une enquête sur de fausses images de torture

Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur Crédit: MAP

Le ministère de l’Intérieur dénonce la diffusion de fausses images faisant croire à des actes de torture commis par la police à Al Hoceima. Le département de Laftit a ouvert une enquête pour en identifier les auteurs.

Le ministère de l’Intérieur monte au créneau contre la  diffusion sur Facebook de fausses images attribuées à des événements à Al Hoceima. « Des pages sur Facebook ont publié des images de personnes agressées lors d’actes criminels ainsi que d’autres documentant des incidents survenus au Moyen Orient, tout en prétendant fallacieusement qu’il s’agit d’actes de violence et de tortures perpétrés par les forces de l’ordre dans la province d’Al Hoceima« , indique un communiqué du département d’Abdelouafi Laftit, daté du 17 juin.

 

hoceima1

Le ministère a ouvert une enquête pour identifier les personnes à l’origine des publications en question. « Compte tenu de la gravité de ces allégations tendancieuses à même d’induire en erreur l’opinion publique et d’attiser le sentiment d’insécurité et de peur chez les citoyens, les autorités compétentes ont procédé à l’ouverture d’une enquête en vue de d’identifier les personnes impliquées dans la divulgation de ces mensonges et allégations pour engager les procédures légales qui s’imposent« , note le même communiqué.

 

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.