Hirak : la défense des détenus d'Al Hoceima fait appel des premières condamnations

25 manifestants du Hirak ont été condamnés à 18 mois de prison ferme par le tribunal de première instance d'Al Hoceima. Sept accusés ont écopé de peines avec sursis.

Par

Les détenus du Hirak lors de l'audience du 13 juin. © DR

Après la condamnation à 18 mois de prison ferme de 25 manifestants du Hirak, le 14 juin, par le tribunal de première instance d’Al Hoceima, leurs avocats ont décidé de faire appel. Selon Rachid Belaali, coordinateur de la défense, les avocats ont déposé le lendemain du verdict une demande d’appel auprès du tribunal d’Al Hoceima.

Ces manifestants faisaient partie d’un groupe de 32 personnes interpellées suite à des heurts survenus lors d’un rassemblement du Hirak le 26 mai dernier. Ils ont été poursuivis pour « violences à l’égard des forces de l’ordre« , « manifestations sans autorisation », « rébellion » et « détérioration des biens publics« . Les sept autres manifestants du groupe ont écopé de peines de prison avec sursis.

Rachid Belaali a confirmé au passage l’authenticité d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, et montrant l’arrestation d’un jeune homme alors qu’il était en train de circuler sur sa moto à Al Hoceima. « Il s’appelle Lahbib Oufkir, un jeune de 24 ans, mais ce n’est pas le seul exemple. Beaucoup de gens ont été arrêtés alors qu’ils n’ont rien à voir avec le Hirak« , nous confie le coordinateur du comité de défense.

article suivant

Horst Kohler en tournée dans la région à partir du 23 juin

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.