Le CNDH vient en aide aux familles des détenus du Hirak

L'antenne régionale du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à Al Hoceima s’active pour effectuer un "suivi quotidien" du mouvement de protestation dans le Rif.

Par

Crédit : Yassine Toumi/TELQUEL

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) s’active, sans faire de bruits, dans le dossier du Hirak. Après avoir proposé une médiation entre les autorités et les manifestants, et alors qu’il prépare un rapport qui sera publié dans les prochains jours sur la situation à Al Hoceima, l’organisme dirigé par Driss El Yazami planche sur d’autres initiatives.

La commission régionale des droits de l’Homme d’Al Hoceima (CRDH) s’active pour effectuer un « suivi quotidien » du mouvement de protestation dans le Rif. Après les affrontements survenus le 26 mai dernier à Al Hoceima, des délégations du CNDH se sont rendues dans la ville afin de « renforcer le travail de la commission locale« , nous apprend une source autorisée au sein du Conseil.

La CRDH a également pris contact avec les détenus du Hirak à Al Hoceima. « Les membres de la commission ont pu rencontrer les prisonniers qui disent avoir subi des violences« , poursuit notre interlocuteur. Des représentants de la CRDH se sont également entretenus avec les familles des détenus du Hirak. « Elles ont été écoutées et aidées dans la mesure des moyens du CRDH« , selon la même source. De son côté, la CRDH de Casablanca a pu « faciliter les procédures » pour que les familles des détenus puissent rendre visite à leurs proches.

article suivant

Mohammed VI en visite officielle au Soudan en octobre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.