Le Qatar donne la liberté aux ressortissants du Golfe de rester

Le Qatar a donné la liberté aux ressortissants des pays du Golfe qui ont rompu avec lui de rester sur son territoire, selon un communiqué publié dimanche.

Par

L'Emir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, pendant le sommet du Conseil de coopération du Golfe à Doha le 9 décembre 2014 (AFP Photo/Marwan Naamani)

La décision concerne plus de 11.000 personnes originaires d’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de Bahreïn, selon des statistiques officielles.

« Aucune mesure ne sera prise contre les résidents détenant la nationalité des pays qui ont rompu ou réduit le niveau de représentation diplomatique avec l’Etat du Qatar sur fond de campagnes hostiles et tendancieuses », indique le communiqué.

En rompant avec le Qatar le 5 juin, ses trois voisins arabes ont interdit à leurs ressortissants de se rendre dans ce pays et demandé à ceux qui y résident de le quitter. Ils accusent Doha d’entretenir des liens avec « des organisations terroristes » et lui reprochent un rapprochement avec l’Iran chiite.

Amnesty International a averti samedi qu’en appliquant de telles mesures drastiques, Ryad et ses alliés « jouaient » avec la vie de milliers d’habitants du Golfe, séparant des familles et détruisant les moyens de subsistance et d’éducation d’une partie de la population.

L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, ont indiqué dimanche que la situation des familles mixtes serait prise en considération, sans dire explicitement si elles seront exclues des mesures d’expulsion et de rapatriement.

(AFP)

article suivant

Mohammed VI en visite officielle au Soudan en octobre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.