La diplomatie sportive du Maroc à l'œuvre au Rwanda

Les Lions de l'Atlas prendront part au tournoi amical commémoratif du génocide rwandais de 1994. Mais pour le Maroc, l'enjeu est davantage diplomatique que sportif.

Par

La sélection des joueurs locaux qui représentera le Maroc lors du tournoi commémoratif du génocide rwandais de 1994 a posé ses valises à Kigali ce mardi, d’après un communiqué diffusé sur le site de la Fédération rwandaise de football (Ferwafa).

En tout, treize pays ont été invités à participer à ce tournoi amical, organisé en mémoire du massacre des Tutsis, et qui se déroulera du 1er au 4  juin. Il s’agit en plus du Maroc, de la Guinée-Conakry, de la Guinée équatoriale, le Togo, le Congo-Brazzaville, la Libye, le Burkina Faso, l’Éthiopie, le Gabon, le Liberia, le Ghana, le Kenya, et le Nigeria.

Le génocide des Tutsis, perpétré entre avril et juillet 1994 a fait près de 800.000 morts d’après l’ONU et est considéré comme l’un des chapitres les plus douloureux de l’histoire du Rwanda. La participation du Maroc aux commémorations de ces évènements tragiques s’inscrit dans un contexte particulier de rapprochement entre les deux pays. Un rapprochement qui s’est accéléré avec la visite officielle du chef d’État rwandais Paul Kagamé en juin 2016, puis celle du roi Mohammed VI à Kigali en octobre la même année. Des visites marquées par la conclusion d’une série d’accords dans divers domaines de coopération.

Les signes d’accointance entre les deux pays se sont multipliés au cours des dernières semaines, en témoigne la visite d’une délégation parlementaire rwandaise conduite par Bernard Mazuka, président du sénat, la semaine passée à Rabat. Le responsable rwandais s’est notamment entretenu le 25 mai avec Hakim Benchemach, président de la deuxième chambre du parlement marocain, avec qui il a surtout été question du rapprochement entre les institutions législatives des deux pays. Un protocole d’entente a été signé dans ce sens.

Bernard Mazuka a également rencontré le chef du gouvernement marocain, Saad Eddine El Othmani, à qui il a déclaré « la profonde satisfaction de son pays quant au retour du Maroc au sein de l’Union africaine », rapporte la MAP.

Fin avril, la Ferwafa annonçait ainsi une visite de trois jours au Rwanda, d’une délégation de la Fédération royale marocaine de football composée de Hajji Mouad, Tahiri Driss, Terhzaz Mohammed, Amaoui Gueriri Anouar et  Lakhimouli El Mustafa. Ces responsables ont rencontré le président de la Ferwafa, mais également des officiels rwandais de haut rang, à l’instar du ministre de la Défense, le général James Kabarebe.

Cette visite faisait suite à la signature d’un partenariat entre les fédérations rwandaise et marocaine portant notamment sur le développement d’infrastructures sportives au Rwanda, et la coopération sur des volets techniques et médicaux, entre autres.

Lire aussi: Le football, nouvelle arme diplomatique du Maroc en Afrique

article suivant

Au large de Dakhla, l’israélien Ratio Petroleum Energy cherche du pétrole et du gaz