Maroc: nouveau report du procès de l'affaire Maâti Monjib

Le procès de sept journalistes et défenseurs des droits de l'Homme au Maroc, poursuivis par la justice marocaine pour "atteinte à la sécurité de l'Etat", a été reporté à octobre, a-t-on appris jeudi de source proche des accusés.

Par

Une nouvelle audience dans le procès des sept activistes, dont l’historien Maati Monjib, s’est déroulée mercredi après-midi à Rabat. Le procès a été finalement reporté au 11 octobre, selon cette source. Il s’agit du sixième report de ce procès, débuté en novembre 2015. Les accusés comparaissent libres, mais trois d’entre eux ont quitté le Maroc. Ils sont poursuivis notamment pour « atteinte à la sécurité de l’Etat » et pour de présumées irrégularités financières concernant un centre de recherche en communication dont M. Monjib était gestionnaire. Ils encourent des peines allant de un à cinq ans de prison, et de lourdes amendes.

Tous sont des journalistes et des contributeurs réguliers de médias marocains, ainsi que des membres de l’Association marocaine du journalisme d’investigation (AMJI). Ils ont reçu le soutien de plusieurs organisations internationales de défense des droits de l’Homme ou de défense de la liberté de la presse, qui ont demandé l’abandon des charges qui pèsent sur eux.

Lire aussi: HRW appelle à abandonner les poursuites contre Monjib et d’autres militants

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre