Nouvelle manifestation de diplômés chômeurs à Laâyoune

Un petit campement a été érigé par de jeunes chômeurs sahraouis près de Laâyoune, dans l’après-midi du 24 avril.

Par

Rue de Laâyoune. Image d'illustration. Crédit: Bjørn Christian Tørrissen/Wikipedi

La coordination des jeunes chômeurs sahraouis a installé un campement à Tadkhesst aux environs de la capitale du Sud. Contactées par Telquel.ma, des sources locales nous indiquent que ce campement a été levé aux premières heures de la matinée ce mardi 25 avril, car « les autorités locales ne tolèrent plus aucune sorte de campements depuis l’affaire Gdeim Izik« .

Un simple coup médiatique?

Les jeunes qui ont érigé ce campement réclament leur insertion dans la fonction publique, et des postes au sein la société Phosphates de Boucraâ (Phosboucraa), une filiale locale de l’OCP. « Leur stratégie consiste en des coups d’éclat, le temps de prendre des photos et des vidéos pour les diffuser pour les besoins de leur propagande« , affirment nos sources qui expliquent que les forces de l’ordre n’ont même pas eu à intervenir en ce début de semaine.

Le 26 mars dernier, des jeunes de la même coordination de diplômés chômeurs avaient improvisé un sit-in dans un bus de transport de personnel de l’OCP à Laâyoune. Douze blessés ont été recensés lors de la dispersion de ce sit-in durant lequel une cinquantaine de personnes menaçaient de faire exploser le véhicule à l’aide de bombonnes de gaz.

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité