Donald Trump reçoit Lalla Joumala, ambassadrice du Maroc à Washington

Nommée ambassadrice à Washington en février 2016, Chrifa Lalla Joumala a présenté ses lettres de créance au président Trump le 24 avril à la Maison-Blanche, à quelques jours des débats sur le Sahara à l’ONU.

Par

Crédit : DR

Donald Trump a reçu le 24 avril à la Maison-Blanche, Chrifa Lalla Joumala. L’ambassadrice du Maroc aux États-Unis a présenté ses lettres de créance au président américain. Lalla Joumala a noté que cette année « marque le 240e anniversaire de nos échanges diplomatiques » avec les États-Unis. La diplomate est revenue sur le partenariat maroco-américain, en rappelant que le Maroc est un « allié majeur des États-Unis hors OTAN« . Chrifa Lalla Joumala a ainsi évoqué la conclusion de l’Accord de libre-échange en 2004 et le lancement du Dialogue stratégique États-Unis-Maroc en 2012, comme des « exemples des réalisations les plus récentes illustrant notre relation riche et dynamique« .

Lire aussi : Qui est Lalla Joumala, la nouvelle ambassadrice du Maroc à Washington ?

S’agissant du Moyen-Orient et de l’Afrique, le Maroc, a affirmé Chrifa Lalla Joumala, « ne ménagera aucun effort pour soutenir les actions des États-Unis en faveur de la paix, la stabilité et la prospérité dans ces parties du monde« . « En tant que nation, dont la politique étrangère séculaire s’est toujours fixé pour objectif cardinal la promotion de la paix et de la sécurité tout en prônant les vertus de la modération et en sauvegardant les libertés religieuses, le Royaume du Maroc continuera de soutenir tous les efforts visant à lutter contre le terrorisme, à barrer la route à l’extrémisme violent et à promouvoir la tolérance« , a-t-elle poursuivi.

« Conformément à la vision de Sa Majesté le roi en faveur d’un partenariat maroco-américain qui ne cesse de se raffermir, Chrifa Lalla Joumala a affirmé la volonté d’œuvrer sans relâche avec l’administration, le Congrès et les autres institutions américaines afin de porter la relation séculaire maroco-américaine à des niveaux supérieurs, dans le cadre d’une dynamique positive à même d’insuffler un nouvel élan au partenariat stratégique, politique, économique, et sécuritaire unissant Rabat et Washington« , rapporte l’agence officielle MAP.

Cette rencontre intervient alors qu’un premier tête-à-tête entre Mohammed VI et Donald Trump avait été annoncé par la presse courant avril. Jeune Afrique, citant des sources proches du Palais, évoquait un déjeuner en Floride entre les deux chefs d’État prévu le 16 avril. Mohammed VI avait atterri le 13 avril à Miami, à l’issue d’une visite privée en famille à Cuba. Cette rencontre, jamais annoncée officiellement, n’avait officiellement pas eu lieu non plus. Sur le tarmac de l’aéroport de Miami, le roi avait notamment été accueilli par Omar Hilale, représentant du Maroc à l’ONU dont le siège est à New York.

C’est au Conseil de sécurité de l’ONU, au cours du mois d’avril, que le mandat de la Minurso doit être prorogé, en suivant, ou non, les recommandations du secrétaire général Antonio Guterres. C’est l’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley, qui rédigera la première mouture de la résolution qui y sera votée. « Je tiens à remercier l’ambassadrice Nikki Haley pour son leadership hors du commun, et parce qu’elle est mon envoyée personnelle au Conseil de sécurité« , a déclaré Donald Trump le jour même de sa rencontre avec Lalla Joumala, lors d’un déjeuner avec les ambassadeurs des États membres du Conseil de sécurité. L’instance onusienne se réunit ce mardi 25 avril dans le cadre de « consultations » sur la Mission des Nations Unies au Sahara (Minurso). Selon le calendrier prévisionnel de l’ONU, la résolution prorogeant le mandat de la Minurso sera adoptée le 27 avril.

Lire aussi : Décryptage du rapport sur le Sahara : Guterres appelle au « réalisme et au compromis »

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.