Affaire du "constateur" : déjà cinq personnes en garde à vue

La police de Rabat annonce que cinq personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l’accident de circulation provoqué lundi dernier par le jeune fils d'un notable sahraoui, ivre au volant de sa Ferrari.

Par

Les arrestations s’enchaînent dans l’affaire dite du « constateur ». Après celles l’officier qui était chargé de gérer les mesures de sécurité dans le périmètre de l’accident, de l’inspecteur chargé de dresser le constat (le fameux « monsieur le constateur »), et du jeune homme au volant de la Ferrari qui a causé l’accident, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce ce jeudi que deux autres personnes ont été placées en garde à vue. Il s’agit du frère et d’un proche du chauffeur.

Selon les informations préliminaires de l’enquête, les cinq personnes interpellées sont soupçonnées de tentative de modification des indices de l’accident à travers la présentation de données erronées pour les inclure dans un PV légal. Les services de police leur reprochent également la dissimulation et la destruction d’une preuve matérielle parmi les objets saisis relatifs à l’enquête, précise la DGSN dans son communiqué .

Avec MAP

article suivant

Ce qu'il faut retenir du réquisitoire du procureur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.