Le musée Mohammed VI reporte l’expo Picasso et prolonge "L’Afrique en Capitale"

La Fondation nationale des musées est sur tous les tableaux: L’Afrique en capitale, musée des civilisations… Elle trouve "plus sage" de retarder le vernissage de l’expo Picasso d’une quinzaine de jours.

Par

abdallah II qotbi mohammed VI
Le roi Abdallah II de Jordanie en compagnie de Mehdi Qotbi et Mohammed VI lors de l'inauguration d'une exposition au Musée Mohammed VI de Rabat, le 23 mars 2017. FADEL SENNA / AFP

La Fondation nationale des musées annonce le 12 avril « le report à une date prochaine de l’exposition ‘Face à Picasso’ « , dont l’inauguration était initialement prévue pour le 19 avril au Musée Mohammed VI de Rabat. L’exposition rassemble une centaine d’œuvres, des dessins originaux et quelques toiles. « L’exposition est installée. J’ai eu les larmes aux yeux devant ces chefs-d’œuvre« , nous déclare le président de la Fondation, Mehdi Qotbi. Pourquoi, dans ce cas, faire attendre les visiteurs impatients de profiter de l’exposition événement? En raison de « l’immense succès que connaît l’événement ‘L’Afrique en Capitale’ au Musée Mohammed VI » et « la réouverture du musée archéologique de Rabat devenu Musée de l’Histoire et des Civilisations« , explique la Fondation dans son communiqué.

« L’Afrique en Capitale est un succès inespéré et considérable. Nous recevons 400 visiteurs par jour en semaine, plus encore le week-end« , explique Mehdi Qotbi. L’exposition inaugurée le 23 mars par Mohammed VI et Abdallah II de Jordanie devait être ouverte jusqu’au 28 avril, elle sera finalement prolongée jusqu’à fin juillet, nous apprend Mehdi Qotbi. Si la Fondation nationale des musées n’annonce pas de nouvelle date pour l’ouverture de l’expo Picasso, il ne faudra pas non plus attendre jusqu’à fin juillet.

« C’est l’affaire de 10 à 15 jours« , nous confie une source à la Fondation des musées. « On a trouvé plus sage de retarder, car nous sommes épuisés à force d’être partout physiquement en même temps. Il faut rappeler que l’exposition ‘L’Afrique en Capitale’ a été préparée en à peine cinq mois« , ajoute notre source. Pour une fois que la culture est en ébullition dans la capitale!

article suivant

Casablanca : réouverture des écoles à partir du 5 octobre, et prolongation des mesures restrictives