Akhannouch à Benkirane: "Je serai chef du gouvernement en 2021"

Lors d’une récente rencontre entre Aziz Akhannouch et Abdelilah Benkirane, ce dernier aurait évoqué au patron du RNI son intention de démissionner de son poste de chef du gouvernement.

Par

Crédit: Facebook/ Abdelilah Benkirane

Dans sa livraison du 28 février, le quotidien Akhbar Al Yaoum, réputé proche du PJD, révèle quelques extraits des récents pourparlers entre le chef du gouvernement désigné Abdelilah Benkirane et le président du RNI Aziz Akhannouch. Au cours d’une rencontre que le quotidien qualifie de « tendue« , Benkirane aurait lancé à son interlocuteur: « j’en reviendrai au roi pour lui annoncer mon départ, car je n’ai pas pu former de gouvernement… Comme ça c’est toi qui deviendras chef du gouvernement« . Ce à quoi Akhannouch aurait rétorqué: « Non… Moi je serai chef du gouvernement en 2021 ».

S’agirait-il d’une provocation d’Aziz Akhannouch? Quoi qu’il en soit, le président du parti de la colombe a tenté une sortie de crise en proposant d’offrir un portefeuille ministériel à un membre de l’USFP, mais sous les couleurs du RNI. Une proposition à laquelle s’est opposé le patron des socialistes, Driss Lachgar, affirment nos confrères arabophones. Toujours opposé à la participation de l’USFP au gouvernement, Benkirane aurait également lancé à Akhannouch, selon les révélations d’Akhbar Al Yaoum: « Si tu tiens tant à la participation de l’USFP, tu n’as qu’à sortir du gouvernement et les laisser entrer à ta place« .

Lire aussi:  Benkirane propose des ministres USFP… sans l’étiquette du parti

Lors d’une intervention, le 18 février, devant l’Union nationale des travailleurs marocains (UNTM), Abdelilah Benkirane avait affirmé qu’il attendrait « le retour du roi pour lui présenter la liste des membres du gouvernement ou lui annoncer [son] échec« .

Lire aussi: Gouvernement: Benkirane attend le retour de Mohammed VI