Un tableau du XVIIe siècle volé en Italie a été retrouvé à Casablanca

Une oeuvre du XVIIe siècle, volée en 2014 dans une église au nord de l'Italie, a été retrouvée le 15 février par la police judiciaire de Hay El Hassani à Casablanca.

Par

Une oeuvre du XVIIe siècle, volée en 2014 dans une église au nord de l’Italie, a été retrouvée le 15 février par la police judiciaire de Hay El Hassani à Casablanca.

« La Vierge, Saint Jean l’évangéliste et Grégoire le Thaumaturge », l’un des chefs-d’oeuvre du peintre italien Giovanni Francesco Barbieri dit Le Guerchin, volé en 2014 dans une église au nord de l’Italie (Modène), a été retrouvé par la police judiciaire de Hay El Hassani. Trois personnes, suspectées d’être liées à une bande criminelle de trafic d’œuvres d’art, ont été arrêtées le 15 février en possession de l’œuvre,nous apprend un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) daté du 17 février.

Ce précieux tableau aux dimensions impressionnantes (2,93 m x 1,84 m) est estimé entre « cinq et six millions d’euros » au moment du vol, d’après le site du média local Corriere Di Bologna. Trois ans plus tard et selon plusieurs sources médiatiques, dont le Parisien, les trois suspects marocains arrêtés ont tenté de  vendre l’œuvre baroque pour 940.000 euros à un riche entrepreneur. « C’est ce dernier qui, après avoir reconnu la valeur de l’oeuvre, a donné l’alerte » rapporte la même source.

Comme la notice de vol du tableau du Guerchin par Interpol correspondait à l’oeuvre, les autorités ont contacté  le bureau de Rome de l’organisation internationale de police. « Les premiers résultats de l’enquête ont révélé, de manière préliminaire, qu’il s’agit bien du tableau historique que les autorités italiennes avaient signalé comme volé« , indique le communiqué de la DGSN. La même source révèle qu’une enquête a été ouverte auprès de la cour d’appel de Casablanca.

« Les gouvernements italiens et marocains travaillent en étroite collaboration pour que ce chef-d’œuvre retourne aussi vite que possible en Italie et soit rendu à sa communauté« , explique Dario Franceschini, ministre italien de la Culture dans un communiqué relayé par l’agence EFE le 17  février.

Le tableau retrouvé du Guerchin. (c) DR

Le tableau retrouvé du Guerchin. © DR

article suivant

Les Marocains du programme pour les jeunes leaders africains de la Fondation Obama témoignent

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.