L'ambassadeur égyptien s'excuse après un article traitant les Marocains de "sorciers"

Le site égyptien Youm7 s'est attiré les foudres de nombreux internautes après un article soutenant qu'au Maroc, "le rationnel côtoie les superstitions, la magie, et la sorcellerie". Une polémique relativisée par l'ambassadeur égyptien à Rabat.

Par

DR

Publié, supprimé, puis désavoué. Voilà le sort qu’a connu un article du site égyptien d’information Youm7. Publié le 28 janvier, ce dernier décrivait les Marocains de « gens initiés aux mystères diaboliques de la sorcellerie ».

Pour désamorcer la polémique, Ahmad Ehab Jamaleddine, l’ambassadeur égyptien à Rabat, a adressé un message d’apaisement en déclarant que la rencontre entre le Maroc et l’Égypte « est un match entre deux équipes sœurs ». « Au nom de la grande majorité de la population de l’Égypte, je présente mes sincères excuses au peuple marocain suite aux propos offensants publiés par le journal Youm7. Nous sommes fiers de notre amitié avec les Marocains. J’ai contacté la direction du site pour qu’elle retire la publication polémique, ce qui a été fait sans délai », écrit le diplomate.

Dans son article, publié avant la rencontre entre le Maroc et l’Égypte en quarts de finale de la CAN 2017 (défaite du Maroc 1-0), le média égyptien craignait que les Marocains n’usent de pratiques occultes pour tourner la rencontre à leur avantage. « Le Maroc est le pays de la magie -et des magiciens- et elle est très répandue dans toutes les classes de la société, dans tous les foyers, pratiquée par tous les groupes et tous les âges. On entre de plain-pied dans ce monde de la magie noire, où les rites du sortilège sont grandement prisés », soulignait l’auteur de l’article.

La direction de Youm7 a retiré l’article, jugeant que son contenu reflétait  les opinions personnelles de son auteur, et ne cadrait pas avec la ligne éditoriale du site.

article suivant

Face au Portugal, un Maroc dominateur mais éliminé de la Coupe du monde

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.