Casablanca: la mythique "Kora Ardia" se refait une beauté

Le célèbre monument casablancais entame son relooking dans le cadre d'un projet de réhabilitation du patrimoine de la capitale économique. La rénovation de la coupole et la réhabilitation des souterrains nécessiteront un budget de 14 millions de dirhams.

Par

Crédit : Yassine Toumi

L’emblématique Kora Ardia va subir un lifting. Les travaux de réhabilitation de cette œuvre de l’architecte Jean-François Zevaco viennent de démarrer. Le projet devrait redonner tout son éclat au célèbre monument, longtemps laissé à l’abandon au point d’être transformé au fil du temps en dépotoir et toilettes publiques. Sa réhabilitation permettra de revisiter les matériaux utilisés pour la construction de la coupole afin de la mettre en valeur de jour comme de nuit. Il est aussi question de « restaurer le passage piéton souterrain qui abritera des activités culturelles et commerciales« , explique Abdelaziz Omari, le président du conseil de la ville de Casablanca, contacté par TelQuel.ma.

« Il n’est pas question de modifier la forme demi-sphérique de la coupole ni son aspect général« , nous expliquait Najwa Ilham Bekri,  directrice générale de la société de développement local Casa Patrimoine.

Crédit : Yassine Toumi
Crédit : Yassine Toumi

La rénovation de Kora Ardia, qui s’inscrit dans le cadre d’un projet de réhabilitation des patrimoines de Casablanca, a fait l’objet d’une convention signée en mars 2016 entre la commune urbaine de Casablanca, la holding koweïtienne Al Ajial, et Casa Patrimoine, la société de développement local (SDL) mandatée par les autorités de la ville pour piloter le projet. Selon l’accord, la cure de jouvence de la coupole mobilisera quelque 14 millions de dirhams, dont 11,5 millions de dirhams en provenance du fonds koweïtien et seulement 2,5 millions des caisses de la commune urbaine. Cette somme servira à la fois à la remise en état de la coupole, mais surtout à la réhabilitation du souterrain. Les travaux devraient s’étaler sur 12 mois. À noter que le concours d’architectes pour la réhabilitation de la coupole Zevaco a été lancé en avril 2016 quelques semaines après la signature de la convention.

 

article suivant

Maroc et États-Unis main dans la main pour lutter contre le trafic illicite de pièces archéologiques marocaines