Benkirane et El Youssoufi inaugurent un centre dédié aux archives de la Résistance

Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et l’ancien premier ministre Abderrahmane El Youssoufi ont inauguré, le 11 janvier, le Centre de documents historiques de la Résistance et de la Libération.

Par

A l’occasion du 73ème anniversaire du Manifeste de l’Indépendance, le chef du gouvernement et l’ancien Premier ministre Abderrahmane El Youssoufi ont inauguré le 11 janvier à Rabat, le tout nouveau Centre de documents historiques de la Résistance et de la Libération.

En présence de plusieurs personnalités politiques, dont l’ancien premier secrétaire de l’USFP Mohamed El Yazghi, Benkirane et El Youssoufi ont sillonné les différentes ailes du centre nouvellement bâti, dont des pièces dédiées aux archives numérisés. « Ce nouveau centre comprend un grand nombre de documents historiques, d’enregistrements en microfilms ou numérisés, que plusieurs pays partenaires ont pu nous livrer, dont la France, l’Espagne, l’Egypte, la Russie, la Turquie et même le Vietnam« , a indiqué Mustapha El Kthiri, délégué général des anciens combattants et membre de l’armée de libération.

https://www.youtube.com/watch?v=Q_x_ajstA8w

Ainsi, au moment où El Youssoufi a coupé le ruban d’inauguration, Benkirane a lâché, hilare, un « Intaha lkalam » (trêve de paroles), en allusion au communiqué qu’il avait publié quelques jours plutôt pour mettre fin aux négociations avec Aziz Akhannouch.

Dans la grande salle du nouveau centre, Benkirane a par ailleurs tenu à saluer le combat « de notre élite éclairée » pour l’indépendance. Il a loué une élite qui a « toujours tenu à préserver sa dignité, et réussi à choisir le bon camp au bon moment, en compagnie de nos rois depuis plus de quatre siècle« , a déclaré le chef du gouvernement, assurant que le peuple est prêt à suivre l’élite de son pays lorsque celle-ci « ne commerce pas avec ses principes« .

https://www.youtube.com/watch?v=HBv-6Y52bV8