Affaire Mouhcine Fikri: Des manifestants attaqués à l'arme blanche

Plusieurs personnes ont attaqué, à l’arme blanche, une manifestation de soutien à Mouhcine Fikri, le 25 décembre à Nador.

Par

Capture de la vidéo de l'attaque. © RIF TV

Alors que les manifestations en soutien au grossiste de poissons mort broyé par un camion à ordures le 28 novembre à Nador se sont jusque là déroulées dans le calme, le mouvement qui a été organisé le 25 décembre a dégénéré. Plusieurs manifestants rassemblés l’après-midi du dimanche à la place Tahrir à Nador ont été violemment pris à partie par des personnes armées de couteaux et de machettes, et dont l’identité n’est pas connue. « Il n’y a pas eu d’arrestations pour le moment, donc on ne peut pas savoir pour qui roulent ses personnes » nous explique une source associative sur place. Si les identités des assaillants n’ont toujours pas été révélées, on peut discerner sur les vidéos de l’incident les visages de ces hommes.

« Quelques manifestants ont été blessés », nous assure la même source, qui ne dispose pas pour l’heure d’un bilan précis. Les blessés ont été transportés à l’hôpital provincial de la ville du nord, tandis que les autres manifestants ont tenu à continuer la manifestation, rapportent plusieurs sources médiatiques.

Lire aussi: Mouhcine Fikri: les circonstances du drame et les zones d’ombre selon Hassad

Lire aussi: L’associé de Mouhcine Fikri raconte sa version des faits la nuit du drame

La mort le 28 octobre à Al Hoceima de Mouhcine Fikri, 31 ans, broyé par le mécanisme d’une benne à ordure alors qu’il contestait la saisie de son poisson a provoqué une vague d’émoi au niveau national. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes contre la hogra et pour réclamer une enquête transparente. Depuis le début des contestations, aucun incident majeur n’avait été relevé.

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé