Comment le centre commercial Anfaplace veut se repositionner

Le centre commercial Anfaplace à Casablanca souffre du départ de plusieurs enseignes. Le shopping center tente de se repositionner pour y pallier.

Par

Le centre commercial Anfaplace. Crédit: DR

La société AMS Maroc, spécialisée dans la gestion d’actifs immobiliers, révèle les contours de sa stratégie de « redéveloppement » du centre commercial d’Anfaplace. En février 2015, AMS Maroc avait été mandatée par le propriétaire du centre pour le remettre sur pied. Et pour cause, le centre a récemment souffert de la fermeture de plusieurs de ses enseignes. Contactée par Telquel.ma, la directrice générale d’AMS Yasmine Bekkari, affirme que la nouvelle stratégie marketing a été engagée « depuis deux mois déjà ».

Inauguration de nouvelles enseignes

Dans un premier temps, la société a demandé à certaines enseignes de quitter les lieux, leur présence ne collant pas avec la nouvelle stratégie mise en place. Elle a également attiré de nouvelles enseignes « à l’identité un peu différente », explique la directrice générale, comme « Marwa », dont la boutique sera inaugurée la semaine prochaine. « On ne pouvait pas se permettre de ne pas avoir cette enseigne nationale, qui a aujourd’hui 80 boutiques au Maroc », continue-t-elle.

AMS a aussi tablé sur des enseignes plus conceptuelles et internationales, comme l’épicerie fine Taste of America, spécialisée dans la vente de produits américains. « Les travaux au sein du local sont toujours en cours, mais le magasin devrait ouvrir ses portes au plus tard mi-2017 ». D’autres boutiques devraient, selon elle, ouvrir leurs portes avant la fin de l’année, comme « You ride », un concept français qui commercialise des articles de surf. « C’est le genre d’enseignes indispensables qui manque sur le marché marocain et en particulier ici où il y a un spot de surf sur la plage en face ».

Autre nouveauté qui colle a cette nouvelle image de proximité que veut se donner le centre, la pratique du point de vente éphémère. « Pour ne pas laisser des boutiques fermées sans activité en attendant les nouveaux locataires, on utilise temporairement les lieux ». Depuis le 13 octobre, par exemple, des jeunes marocains se sont établis dans l’ancien local de « Mother Care » pour exposer leurs créations pendant cinq mois.

Créer un lieu de divertissement

La société a également tablé sur l’animation pour son changement de stratégie. AMS a, notamment, mis en place de nouvelles activités au sein du centre. En septembre, le centre commercial a, par exemple, organisé une compétition de surf. L’ouverture, dans 15 jours de l’enseigne « Doorz » est le symbole de ce changement de cap. « C’est un concept qu’on voit naître un peu partout dans le monde. C’est un genre de Cluedo en temps réel où on a une énigme à résoudre à travers trois ou quatre salles », explique la directrice générale. Une activité collective que la société voit comme un bon moyen pour attirer un large public.

« Le centre ne sera plus seulement un endroit de shopping mais aussi un lieu de divertissement, commente Yasmine Bekkari, En fait notre objectif n’est pas de changer l’identité du lieu mais de lui en donner une tout court ». Mais au-delà du manque d’identité, la directrice générale affirme aussi vouloir récupérer une ancienne clientèle déçue par le lieu : « Il y a eu quelques soucis de sécurité avec les attroupements des jeunes durant la période estivale. Après ça, les clients avaient l’impression de manquer de sécurité. On a aussi eu plusieurs plaintes concernant la propreté. Il y a encore beaucoup de choses à faire. »

De grands travaux seront annoncés dans les prochains mois : « On va, notamment, créer de nouveaux espaces de restauration », annonce Yasmine Bekkari. Elle précise également que les équipements sanitaires, « qui ne sont pas à niveau pour l’instant » profiteront également de cette rénovation.

 

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc