Démantèlement d'un réseau de blanchiment d’argent entre l'Europe et le Maroc

Des enquêteurs européens ont découvert un réseau bancaire parallèle qui blanchissait de l'argent de la drogue.

Par

Crédits : capture d'écran du compte Twitter Europol

Un réseau international de blanchiment d’argent, issu principalement du trafic de drogue a été démantelé la semaine dernière en France, en Belgique et aux Pays Bas.

Dans un communiqué publié mardi, le ministre français de l’intérieur Bernard Cazeneuve a félicité les «425 enquêteurs et membres des unités d’intervention de la gendarmerie nationale ayant interpellé en France, le 21 et 22 novembre, 26 malfaiteurs impliqués dans un très vaste réseau de blanchiment d’argent issu de trafics de produits stupéfiants». «Agissant sous la direction de la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille, et opérant simultanément en France, en Belgique et aux Pays Bas par le biais d’étroites coopérations judiciaire et policière internationales, les enquêteurs ont démantelé, en une année, une organisation criminelle, d’une ampleur exceptionnelle», a-t-il souligné. Le ministre a affirmé «les bénéfices générés par cette organisation criminelle internationale, au cours de l’année écoulée, s’élèvent à plusieurs centaines de millions d’euros».

«Les perquisitions réalisées en France ont débouché sur la saisie de 2,5 millions d’euros en numéraire, de 7,5 kilos d’or, de 11 kg de cocaïne et de nombreux véhicules», a-t-il indiqué, par ailleurs, précisant que cette opération hors norme, placée sous l’égide d’Europol et Eurojust, et parfaitement coordonnée avec la Belgique et les Pays-Bas, s’est soldée, dans ces trois pays, par la saisie record de 6.1 millions d’euros. Le ministre a également précisé que 36 individus ont été placés en garde à vue, 19 ont été écroués, et 10 mandats ont été émis.